Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

LE PARTI MAJORITAIRE EN ORDRE DE BATAILLE

Tous sur le pont!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il ne s'agit pas pour le mastodonte politique de faire dans la répétition, mais dans le show. Son but: prouver à tous ceux qui ont acté la fin du FLN, que le vieux parti est toujours là. Il résiste à tout.

Bousculade et cohue. Tout le monde veut être de la fête. Celle organisée, hier, à la Coupole d'Alger, par le FLN pour exhiber sa force de mobilisation et confirmer son soutien à son candidat, le président Bouteflika et l'appeler à se présenter à la présidentielle du 18 avril prochain. Le FLN voulait que cette rencontre soit un rendez-vous rassembleur de tous les militants du parti qu'ils soient vétérans, actuels dirigeants ou novices.
Plusieurs ministres, cadres d'État et anciens dirigeants ont répondu présent. C'est une manière de démontrer qu'au FLN lorsqu'on est militant, on le reste à vie et que malgré les différends et les discordes, on ne diverge jamais sur l'essentiel. Aujourd'hui, cet «essentiel» rassembleur est le soutien proclamé au chef de l'Etat afin qu'il se présente pour un nouveau mandat. Enthousiastes et déterminés donc, les Flnistes de la Coupole ont donné un coup de starter aux préparatifs du prochain scrutin.
Ils se lancent dans la campagne électorale avant même que le président n'annonce officiellement son intention de briguer un nouveau mandat. Mais il semble bien que c'est acquis. Le Premier ministre, chef du RND, avait lors de la rencontre des quatre partis de l'Alliance présidentielle, affirmé que Abdelaziz Bouteflika sera à 99% candidat. Ce n'est plus qu'une question d'heures ou de jours.
Et d'ici que le chef de l'Etat fasse son annonce officiellement, ses soldats auront déjà collecté les signatures de parrainage. Un jeu d'enfant à voir la mobilisation qu'il y a autour de cette candidature. Avec les partis comme le FLN, RND, TAJ, MPA ou encore l'Union des travailleurs algériens, le Syndicat de la Fédération des chefs d'entreprise, les zaouïas et des milliers d'autres associations, la tâche sera des plus aisées. Face à des milliers de militants qui scandaient des slogans en faveur de Bouteflika et au milieu des acclamations et des youyous, le coordinateur provisoire du FLN, Mouad Bouchareb a lancé haut et fort «en votre nom, et par devoir de gratitude, je suis honoré d'annoncer que le FLN présente comme candidat à la prochaine élection présidentielle le moudjahid Abdelaziz Bouteflika».
L'annonce n'est certes pas nouvelle - puisque Bouteflika a déjà été proclamé candidat de l'Alliance présidentielle le 2 du mois en cours- mais aura tout de même cet effet détonateur d'une salve d'applaudissements qui fera vibrer toute la salle. Il ne s'agit pas pour le mastodonte politique de faire dans la répétition, mais dans le show. Son but: prouver à tous ceux qui ont acté la fin du FLN, que le vieux parti résiste à tout: à l'épreuve du temps, des changements et même à la dissolution. Préparant avec une étonnante sérénité le prochain rendez-vous électoral et affichant une grande assurance, le parti majoritaire semble, tel un phénix, renaître de ses cendres et se reconstruire avant même la tenue de son prochain congrès.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha