Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

LE RAVAGE DU MONOXYDE DE CARBONE

9 morts en 48 heures

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
9 morts en 48 heures

Les asphyxies et les intoxications par gaz brûlés et autres combustibles ont coûté la vie à 57citoyens, en janvier.

Les nuits d'hiver sont longues et bien tristes pour certaines familles. Elles sont attristées par la perte d'un être cher. Le monoxyde de carbone endeuille des centaines de familles. Malheureusement, il ne se passe pas un jour sans que des vies ne soient fauchées par ce tueur silencieux. Personne n'est à l'abri. «neuf personnes sont décédées à Alger et à Skikda, durant les dernières 48 heures, par asphyxie au monoxyde de carbone (CO) émanant des appareils de chauffage et de chauffe-bains», a indiqué, hier la Protection civile, dans un communiqué. Les secours de corps organisé sont intervenus pour prodiguer des soins de première urgence à 23 personnes incommodées par le monoxyde de carbone émanant d'appareils de chauffage et de chauffe-bains, à Blida, Alger, Skikda, Constantine, Jijel, Aïn Defla, Djelfa, Tlemcen, Béchar, Saïda, M'sila et Annaba. «Les victimes ont été prises en charge sur les lieux, puis évacuées vers les structures de santé, par les secours de la Protection civile. Par contre, neuf personnes sont décédées, intoxiquées par le monoxyde de carbone émanant de chauffe-bains, dont six victimes à Alger et trois autres à Skikda», a précisé la même source. Avant-hier, deux autres personnes ont trouvé la mort, suite à l'asphyxie au monoxyde de carbone qui émanait d'un chauffe-bain, selon la Protection civile de la wilaya d'Alger. La même source a appelé à la nécessité de la maintenance des appareils fonctionnant au gaz et à s'assurer de l'existence d'un système d'aération, afin d'éviter d'autres drames similaires. Les asphyxies et intoxications par gaz brûlés et autres combustibles ont coûté la vie à 57citoyens, plus de 596 autres personnes ont été secourues durant le mois de janvier. Des erreurs de prévention en matière de sécurité, l'absence de ventilation, le mauvais montage, des appareils vétustes et l'utilisation de certains appareils qui ne sont pas destinés au chauffage, sont à l'origine de ces drames, rappelle la Protection civile, précisant que la prévention contre ce fléau reste sa priorité. On rappelle, dans ce cadre, que plusieurs campagnes de sensibilisation avec les différents acteurs et les partenaires, au profit des citoyens, ont été lancées, depuis le début de l'hiver, par la Protection civile, afin d'instaurer une culture préventive et de réduire le taux de victimes. On note que la journaliste Imane Chibane, du site Dzaïr Presse, est décédée la nuit dernière, victime d'émanations de monoxyde de carbone dans le quartier de Bologhine à Alger. Quatre personnes sont mortes dans cet accident domestique survenu à la cité des 80 Logements Abderrahmane Mira de Bologhine. Le seul moyen de lutte reste la sensibilisation qui semble être insuffisante jusque-là, car le massacre continue.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha