Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

CE SONT LES PLUS GRANDS SYMBOLES DE L'ÈRE BOUTEFLIKA

L'eau et le béton vont témoigner

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

C'est en mettant en avant ses grandes réalisations que le président sortant a tenu à présenter sa candidature à un nouveau mandat présidentiel. Il appelle dans ce sens les Algériens à lui renouveler leur confiance afin de finir son oeuvre...

L'eau et le béton! Voici les deux plus grands témoins des vingt ans de l'ère Bouteflika. N'est-ce pas sous son règne que 4 millions de logements ont été construits, une autoroute reliant l'est à l'ouest du pays sortie de terre, 52 barrages réalisés, cela sans parler du mégatransfert d'eau d'In Salah à Tamanrasset et bien évidemment les fameux moyens de transport moderne tels que le tramway et le métro? C'est en mettant en avant ses grandes réalisations que le président sortant a tenu à présenter sa candidature à un nouveau mandat présidentiel. «L'Algérie a également engagé des programmes massifs de construction d'infrastructures de base. Parallèlement, les réformes et les incitations publiques ont permis des progrès indéniables dans la diversification de l'économie et les exportations hors hydrocarbures», a souligné Abdelaziz Bouteflika dans sa lettre de candidature rendue publique, hier. «Parallèlement, les réformes et les incitations publiques ont permis des progrès indéniables dans la diversification de l'économie et les exportations hors hydrocarbures», a-t-il soutenu avant de mettre en évidence l'amélioration des conditions de vie des Algériens. «Au plan social, la situation s'est améliorée sensiblement. On le constate à travers le recul du chômage, la prise en charge effective de nos concitoyens en matière d'habitat, sur tout le territoire national, la large satisfaction des besoins des citoyens en eau et énergie, ainsi que par le triplement du nombre de nos enfants, filles et garçons, présents dans les écoles, les centres de formation, les instituts et les universités», a-t-il décliné en insistant sur l'aspect social de l'Etat algérien.

L'amélioration des conditions de vie
Un point focal dans sa politique, qu'il a refusé de mettre en cause, même durant les moments les plus durs de la crise économique. Le président argumente ses dires par le classement «honorable» du pays dans l'éducation et le développement humain, fait par les institutions internationales. «L'indice du développement humain a atteint des niveaux remarquables dans les comparaisons internationales», a-t-il fièrement précisé. Les grandes réalisations du président Bouteflika et l'amélioration du niveau de vie des Algériens depuis son arrivée au pouvoir sont indéniables. Néanmoins, ses détracteurs remettent en cause certains aspects de sa gestion économiques. À ceux-là, Bouteflika a tenu a rappeler comment sa vison a permis au pays d'éviter de sombrer dans la crise économique qui frappe de plein fouet le pays depuis 2014. C'est-à-dire tout au long du 4e mandat, mais cela n'a pas empêché la continuité de la réalisation de grands projets structurants tels que le nouvel aéroport international d'Alger et les nouvelles lignes de métro, mais cela n'a surtout pas touché le niveau de vie des Algériens. «L'Algérie a conforté sa souveraineté, grâce à un désendettement massif, à l'accumulation de réserves de changes et à la constitution d'une épargne publique appréciable. Ce sont ces facteurs qui nous ont permis de faire face à l'effondrement des prix du pétrole ces dernières années, et de poursuivre ainsi notre processus de développement», a-t-il rappelé avant d'appeler le peuple à lui renouveler sa confiance afin de poursuivre son oeuvre.

«Les défis à relever ensemble!»
«Je m'engage à conforter un développement économique fondé sur la justice sociale et l'affirmation d'une économie nationale d'initiative, productive et compétitive», a-t-il assuré non sans mettre en avant les défis qu'ils l'attendent pour répondre à cet engament. «Les défis sont ceux liés à la consolidation d'une société de progrès, de justice et d'équité, politiquement consensuelle et socialement inclusive, fondée sur une économie productive et compétitive, progressivement débarrassée, sur le plan budgétaire et financier, de la dépendance excessive à l'égard des hydrocarbures», a fait savoir le chef de l'État. «Sur la voie de la construction de cette société, nous devons aujourd'hui faire face à de multiples contraintes, notamment celles liées à la croissance de la population, à la multiplication des besoins à satisfaire, à l'érosion de nos ressources financières extérieures, aux incertitudes de l'économie mondiale, aux troubles régionaux et internationaux, mais également à l'apparition dans notre société de comportements contraires aux principes d'intégrité et aux valeurs morales de respect du travail et du sens de l'effort», a-t-il poursuivi. Abdelaziz Bouteflika appelle dans ce sens à la «conjonction de nos volontés et de nos énergies et leur mise au service de l'intérêt national que nous pourrons réussir la mutation vers cette société de progrès, de justice et d'équité, à laquelle nous aspirons tous».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha