Accueil |Nationale |

TERRORISTES QUI CROUPISSENT DANS NOS PRISONS

Des imams pour les remettre sur le droit chemin!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Des imams et des théologiens seront dépêchés dans nos prisons.Des imams et des théologiens seront dépêchés dans nos prisons.

Mohamed Aïssa veut ainsi changer la fausse interprétation religieuse dont les cerveaux de ces jeunes ont été endoctrinés par des fous, en dépêchant de vrais experts en religion. Une nouvelle arme qui fera certainement des émules...

L'Algérie continue d'innover dans sa politique dite de «diplomatie religieuse». Le ministre des Affaires religieuses et des Wafks qui était, hier l'invité du forum du journal El Moudjahid, a annoncé une nouvelle «méthode» de déradicalisations qui sera adoptée par l'Algérie. Des imams et des théologues seront dépêchés dans nos prisons. «Ils vont partir à la rencontre des terroristes qui purgent des peines de prison afin de les remettre sur le droit chemin», a indiqué Mohamed Aïssa. «Il s'agit de docteurs de haut niveau qui iront à la rencontre de ces prisonniers où ils débattront avec eux afin de leur montrer par A+ B que leur interprétation de la religion est fausse», a-t-il fait savoir. «C'est un moyen de leur expliquer que les raisons qui les ont poussés à prendre les armes sont complètement fausses et ne servaient pas la religion musulmane, mais qu'ils sont ses ennemis», a-t-il poursuivi. «Un programme a été établi en collaboration avec le ministère de la Justice. Il a eu l'accord des hautes autorités, il sera prochainement entamé», a-t-il assuré. Mohamed Aïssa veut ainsi changer la fausse interprétation religieuse dont les cerveaux de ces jeunes ont été endoctrinés, par des fous. Le ministre donne l'exemple de la véritable interprétation du djihad qui sera expliquée noir sur blanc et argumentée par ces experts afin de montrer à ces jeunes qu'ils se sont véritablement égarés. Surtout que les spécialistes qui s'occuperont de ces séances de déradicalisation sont de grosses pointures en religion. «Certains d'entre eux ont soutenu des doctorats sur la lutte contre l'extrémisme et les dérives sectaires. Des doctorats qui sont repris en Europe et aux USA», a-t-il fièrement mis en avant. Il rappelle dans ce sens que cette expertise brille par sa présence dans des forums internationaux où l'on discute notamment du «vivre ensemble» et des méthodes de «déradicalisation». «Nos docteurs sont demandés à travers le monde pour leur expérience dans cette diplomatie religieuse. Les USA, la Grande-Bretagne, la France, la Russie, et bientôt la Chine envoient leurs imams se former chez nous afin d'utiliser la méthode algérienne dans la déradicalisation», a-t-il précisé, non sans mettre en avant le fait que l'Algérie, une référence dans la lute antiterrorisme était passée de la politique des armes à celle du dialogue et de la diplomatie. Une nouvelle arme qui fera certainement des émules...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha