Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ELLE CONSTITUE LE GRAND CAUCHEMAR QUI TARAUDE L'ESPRIT DES CANDIDATS POTENTIELS

Economie: le grand défi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Il ne faut pas se voiler la face, l'enjeu politique de l'heure se joue au niveau du défi qu'il faut relever sur le plan économique et par voie de conséquence, sur le plan financier du pays.

L'élection présidentielle d'avril prochain est porteuse de beaucoup de défis, c'est une halte politique, mais au goût d'une démarche économique par excellence. Le quinquennat prochain est celui d'un grand, voire d'un ultime challenge économique, c'est ce volet qui déterminera le reste des préoccupations du pays.
C'est dire que la joute de la présidentielle prochaine n'est pas juste un processus électoral qui s'inscrit dans le sillage de l'agenda constitutionnel, c'est une étape cruciale et décisive, elle reflète réellement l'exigence d'un tournant décisif qui se répercutera sur le sort global de l'Etat et de la société.
Il ne faut pas se voiler la face, l'enjeu politique de l'heure se joue au niveau du défi qu'il faut relever sur le plan économique et par voie de conséquence, sur le plan financier du pays. Ce n'est plus un secret que l'économie du pays fait face à une véritable crise qui affecte sa structure en termes d'équilibres macroéconomiques. La candidature à l'élection présidentielle d'avril prochain ne sera pas une sinécure pour les candidats potentiels à la magistrature suprême, c'est une très grande responsabilité de par les enjeux et les véritables problèmes dont lesdits candidats doivent s'y mettre mordicus pour les résoudre et surtout avoir des solutions concrètes et pratiques pour redémarrer la machine économique et juguler la spirale financière dans laquelle est empêtré le pays après la chute drastique du baril du pétrole. Il faut signaler que cette situation aura à se maintenir selon les experts de la stratégie énergétique et le cours mondial qui a trait à cette richesse fossile, à savoir l'or noir. Les experts économiques voient d'un oeil teinté de peur et de prudence la crise qui caractérise l'économie algérienne; le constat est intimement lié à la dépendance quasi totale de l'économie nationale à la rente pétrolière. Dans ce sens, les experts soulignent que «rechercher une plus grande transparence et une meilleure communication sur les défis économiques auxquels le pays est confronté, une plus grande inclusivité vis-à-vis des acteurs socio-économiques, et une attention plus soutenue à la démographie des jeunes en particulier», et d'ajouter que «l'Algérie tarde à diversifier son économie loin des hydrocarbures. Les nouvelles réalités financières ont rendu insoutenables les dépenses élevées de la décennie précédente», assurent les experts des questions économiques et financières qui ont travaillé sur l'économie algérienne et ses perspectives à moyen terme.
Donc, pour clarifier le contexte et les enjeux, l'élection présidentielle prochaine se présente comme une tâche très lourde où les défis qui doivent être relevés ne sont pas une espèce de problématique obéissant à une conjoncture passagère en sachant que la crise économique mondiale est appelée à se maintenir en l'état selon les experts jusqu'à 2023. Aujourd'hui, la situation est plus qu'endémique sur ce plan strictement financier. L'année 2019 est une année charnière compte tenu de l'ampleur de la crise économique et les risques que cette crise s'amplifie davantage. Les candidats potentiels sont face à une situation peu reluisante, ils doivent s'impliquer concrètement dans la mise en place de véritables plans de sauvetage de l'économie nationale. Les candidats doivent trouver des recettes qui sortent des illustrations fantaisistes et fantasmagoriques.
C'est tout l'enjeu qui attend les candidats potentiels à cette élection présidentielle qui n'est pas comme les précédentes joutes.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha