Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

200 LOGEMENTS APC/CNEP NON LIVRÉS AUX TAMARIS (ALGER)

30 ans...barakat!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ces unités on été scindées en «Logements promotionnels» et en «Logements de soutien participatif (LSP)».

Après cette scission, qu'en est-il alors des 200 bénéficiaires de ces logements qui sont en possession de «contrats de réservation-vente» avec acte notarié, et qui n'ont pas été satisfaits dans «leur droit» à ce jour, ce, depuis 30 longues années d'espoir et d'attente pour le moins douloureuse?
Des représentants desdits bénéficiaires de ces logements situés aux «Tamaris» dans la commune de Mohammadia, banlieue Est d'Alger, se sont présentés, hier dimanche, à notre rédaction pour exposer (pour la énième fois à la presse nationale) une situation qu'ils jugent de «hogra caractérisée» les reléguant comme «citoyens de seconde zone» qui sont encore en attente de livraison de ce chantier «fantôme» qui s'éternise depuis aujourd'hui....30 ans.
L'association «Erradja» des bénéficiaires, représentée par Hamid Oukali et Rachid Habireche, tous deux membres de ladite association, dénoncent une situation «floue» et émettent un appel pressant aux responsables compétents, tant de l'APC que ceux de la Cnep, de faire de leur cas une «priorité» dans l'attribution de ces logements qui sont du reste déjà «réalisés et prêts à être distribués». Il faut savoir que ces citoyens qui se disent «lésés» ont acquis ces «contrats de réservation-vente» en 1 989 par voie légale sur plan et avec acte notarié en bonne et due forme. Ils avaient alors versé 20% du prix total d'acquisition soit 260 000 DA à la Caisse nationale d'épargne et de prévoyance (Cnep), principal financier du projet, lequel programme devait être finalisé en...24 mois! Pour rappel, ce fameux projet de 200 logements, devait être réalisé au profit de demandeurs de logements à caractère social. Ces citoyens, qui se sentent pour le moins cruellement «lésés dans leur droit», ont adressé plusieurs correspondances aux responsables communaux et de la Caisse d'épargne, depuis 2001. Leurs deux dernières doléances sont récentes et ne datent que de mars et décembre 2018. Dans leurs écrits, les malheureux citoyens rappellent douloureusement l'âge de leurs enfants arrivés depuis cette date fatidique au seuil de leur mariage et celui de leurs parents et autres bénéficiaires seniors qui sont décédés sans avoir eu le plaisir d'être logés convenablement à l'instar de leurs compatriotes à travers tout le pays. Ces correspondances du dernier espoir, ont été adressées au Premier ministre, au «Gouverneur d'Alger» à l'époque, aux différents ministres de l'Habitat qui se sont succédé aux commandes de ce département fort sensible, au wali délégué de Dar El Beida, aux différents présidents de l'APC de Mohammadia, etc.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha