Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ZEMALI RASSURE LES PROMOTEURS ANSEJ, CNAC ET ANGEM

"vous ne serez pas poursuivis en justice"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité socialeLe ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale

Le ministre a précisé que les trois dispositifs en question ont prévu les solutions adéquates en cas de faillite grâce au fonds de garantie.

Désormais, les citoyens ayant bénéficié de crédits dans le cadre du lancement de leur projet via les dispositifs Ansej, Cnac ou Angem et éprouvant des difficultés, notamment pour le remboursement de leurs dettes, ne seront pas poursuivis en justice, a tenu à rassurer Mourad Zemali, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale lors de sa visite de travail et d'inspection jeudi dernier dans la wilaya de Tizi Ouzou. Le ministre du Travail a été donc affirmatif concernant cette question qui taraude tant l'esprit des promoteurs en question surtout ceux qui sont au bord de la faillite: «Aucune poursuite judiciaire ne sera engagée contre les promoteurs de l'Ansej, la Cnac ou l'Angem qui sont en difficulté», a insisté le ministre. Ce dernier a précisé, dans le même sillage, que les trois dispositifs en question ont prévu les solutions adéquates en cas de faillite grâce au fonds de garantie. Ce fonds, a rappelé Mourad Zemali, a été mis en place dans l'optique de prendre en charge le remboursement des crédits contractés par les promoteurs n'ayant pas réussi à rentabiliser leurs projets. Le même ministre a d'ailleurs refusé de parler d'échec de la part des promoteurs en question. «Il s'agit de l'échec des projets et non pas des promoteurs car ces derniers ont fourni l'effort nécessaire pour le lancement de leurs projets et ont fait de leur mieux pour que ça marche», a souligné Mourad Zemali avec beaucoup d'optimisme invitant tous les promoteurs ayant bénéficié de projets dans le cadre des trois dispositifs à demeurer confiants et à ne pas baisser les bras. Mourad Zemali a ajouté dans le même sens: «Les promoteurs en question ont pris des initiatives pour créer de l'emploi et de la richesse même si certains d'entre eux ont échoué. Ils ont le mérite d'avoir eu l'esprit d'initiative et acquis une expérience.» Par ailleurs, et concernant les chiffres qui sont colportés ça et là, sur le taux des promoteurs ne remboursant pas leurs crédits, Mourad Zemali a révélé jeudi à Tizi Ouzou, qu'il sont loin de la réalité. Le taux d'échec des petites entreprises créées dans le cadre de l'Ansej, Cnac ou Angem ne dépasse pas 3,5%. En revanche, le taux de recouvrement des crédits contractés par les bénéficiaires est de 70%, a précisé Mourad Zemali. Au sujet des promoteurs en difficulté, le ministre a affirmé qu'il n'y a pas lieu de s'alarmer puisque les dispositifs en question prévoient, dans ce cas précis, un accompagnement concret pouvant être assuré aux promoteurs de la part de services concernés au niveau de l'Ansej et de la Cnac. Ces derniers ont pour mission de soutenir et d'orienter les promoteurs en difficulté dans le but de trouver des solutions adéquates et appropriées aux contraintes et «d'assurer la viabilité de leurs projets». Aussi et dans le but d'aider lesdits promoteurs à obtenir leur part du marché public, le ministre a tenu à rappeler qu'une instruction a été communiquée aux walis pour appliquer la décision stipulant de réserver 20% de la commande publique aux entreprises créées dans le cadre des dispositifs de soutien à l'emploi de jeunes: «Ceci permettra d'assurer à ces derniers un plan de charge avec la création d'emplois nouveaux». Abondant dans un autre sens, Mourad Zemali a révélé en outre le nombre de citoyennes et de citoyens ayant été recrutés dans le cadre des contrats du pré-emploi aspirant à une régularisation.
Il est de l'ordre de 360.000 employés. Le ministre a indiqué que la permanisation de cette frange de travailleurs est une priorité pour son département ajoutant que plus de 1,7 million de travailleurs dans le cadre du pré-emploi avaient déjà bénéficié d'une régularisation ces dernières années. Mourad Zemali a déclaré, sur un autre chapitre, que le taux de chômage en Algérie est actuellement de 11%. Le même responsable a précisé que chaque année, le marché de l'emploi accueille pas moins de 500.000 nouveaux diplômés, tous secteurs confondus. Notons enfin que le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a inspecté plusieurs projets en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou lors de sa visite de jeudi dernier comme celui de la réalisation de 242 logements-Fnpos de Tamda, le chantier de réalisation du nouveau siège de l'Onaaph, le nouveau siège du Fnpos, l'annexe de l'Ansej...
Le ministre a présidé aussi la cérémonie de clôture du Salon des jeunes investisseurs au niveau du centre de formation professionnelle de Tala Allam.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha