Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

REPRÉSENTANT DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Gaïd Salah aux Emirats arabes unis

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
IDEX-2019: la Mecque des groupes industriels militairesIDEX-2019: la Mecque des groupes industriels militaires

Pour l'Algérie, l'objectif premier est d'accélérer le passage vers l'ère de l'après-pétrole, à travers la création d'une base technologique et industrielle locale.

En sa qualité de représentant du président Bouteflika, le général de corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah, effectue depuis hier, une visite officielle aux Emirats arabes unis pour prendre part au Salon international de défense «IDEX-2019» à Abou Dhabi, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
«(..) sur invitation de Son Altesse Cheikh Mohamed Ben Rached Al Maktoum, vice-président de l'Etat, président du Conseil des ministres, gouverneur de Dubai et ministre de la Défense des Emirats arabes unis, le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, effectue une visite officielle, du 16 au 21 février 2019, aux Emirats arabes unis, pour prendre part au 14ème Salon international de Défense 'IDEX-2019'' à Abou Dhabi», précise la même source. C'est la Mecque des groupes industriels fournisseurs de matériels militaires, avec le retour des armées en première ligne.
Cela étant, ce salon intervient dans une conjoncture régionale tendue et particulière, marquée par des conflits interminables, une compétition des puissances qui bat son plein du Golfe persique au Sahel, en passant par le Maghreb. Si un soupçon d'espoir se dessine au Yémen, les éléments du chaos bouillonnent toujours en Libye, huit ans après la révolte contre le régime d'El Gueddafi et la situation reste incertaine en Syrie où la perspective du retrait américain donne des sueurs froides, y compris pour les alliés anti-Daesh qui se sentent abandonnés par l'Oncle Sam. Cette délicate situation sécuritaire se trouve davantage fragilisée par une situation économique imprévisible: l'année 2019 est-elle celle de tous les dangers au Moyen-Orient et en Afrique du Nord? Ces évolutions vont inévitablement réorienter les priorités des gouvernements à court et à moyen termes. Conjoncture oblige, ils vont réserver la part du lion aux dépenses militaires et aux équipements de défense. Ce qui explique également l'établissement d'un grand nombre de joint-ventures avec les grands groupes internationaux Pour l'Algérie, le défi a été affiché à plusieurs reprises par le chef d'état-major lors de ses différentes interventions et sorties sur le terrain. L'objectif premier est d'accélérer le passage vers l'ère de l'après-pétrole, à travers la création d'une base technologique et industrielle locale, mais sans la moindre concession quand il s'agira de défendre la souveraineté territoriale du pays.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha