Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

PRÉSIDENTIELLE 2019 : ORAN

Les patriotes soutiennent Bouteflika

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
allégeance totale et soutien indéfectible et inconditionnel, au candidat Bouteflikaallégeance totale et soutien indéfectible et inconditionnel, au candidat Bouteflika

«Nous avons accompli notre devoir, lorsque nous étions tous interpellés et appelés à le faire», a affirmé un ancien patriote.

Après les ouvriers affiliés à l'Ugta, c'est au tour des résistants au terrorisme, appelés localement les patriotes. Le RND met en place les premiers jalons en réunissant, hier, et dans les locaux de son bureau de wilaya d'Oran, plusieurs dizaines d'anciens membres de légitime défense pour trancher leur position définitive vis-à-vis de la présidentielle prévue pour le 18 avril prochain. Sitôt les débats, ouverts, les premiers intervenants ont pris la parole et fait lecture de l'ordre du jour. Les participants au conclave d'Oran ont, de prime abord, prononcé leur dernier mot en annonçant leur allégeance totale et soutien, à la fois indéfectible et inconditionnel, au candidat Bouteflika tout en s'engageant, sous les applaudissements, à lui mener pleinement une campagne persuasive.
Pour les anciens patriotes, adhérents du bureau de wilaya de l'Organisation nationale des résistants au terrorisme (Onact), une telle mesure a été prise dés que Bouteflika eut annoncé sa candidature pour un autre mandat à la magistrature suprême. Elle a été motivée par plusieurs raisons dont principalement le bilan du président, qui est, selon eux, indéniablement indiscutable vu les réalisations marquant, de manière concrète, l'Algérie dont essentiellement sa (Bouteflika, Ndlr) réussite quant à asseoir la paix, la cessation de l'effusion de sang et tout particulièrement la stabilité après que l'Algérie a traversé une décennie de violence sans précédent. Et ce n'est pas tout!
Les patriotes, ayant traqué les terroristes un peu partout dans les maquis de l'Ouest comptent récidiver en maintenant le cap au coude-à-coude avec le président-candidat à sa propre succession. Mais cette fois en mettant à l'avant la nécessité de la continuité pour le parachèvement des chantiers lambda lancés et d'autres en voie d'être lancés. «Nous sommes également porteurs des armes de construction, après avoir pris le maquis pour sauver notre patrie du chaos, ayant régné durant les années 1990», dira un ancien patriote. Une telle période, aux stigmates dramatiques, restera gravée dans les annales de l'Histoire contemporaine de la nation, malgré «le pardon général» accordé par l'ensemble des Algériens dans le cadre de la Concorde civile et la Réconciliation nationale.
Le cap est fixé pour redoubler d'efforts et remettre les pendules à l'heure sur tous les plans. Un tel chantier, lancé depuis l'avènement de Bouteflika, où les patriotes n'en démordent pas ni ne renoncent en faisant leur la nécessité de pousser de l'avant la machine du développement. «Nous avons milité et lutté contre le terrorisme. Cela reste, certes, de l'histoire ancienne, mais les temps actuels nous interpellent tous à bannir nos rivalités et à enterrer nos haines», dira un autre patriote voyant en Bouteflika «le sauveteur et le réunificateur d'une nation, dont ses enfants s'entretuaient». «Nous avons accompli notre devoir, lorsque nous étions tous interpellés et appelés à le faire», a affirmé un autre ancien patriote, expliquant que «le temps actuel nous interpelle encore une fois à passer à autre chose dans le cadre de la continuité de notre beau pays».
Voici donc l'ambiance générale du premier point inscrit à l'ordre du jour de la rencontre, d'hier, qui a également, abordé un autre volet lié à la nécessité de soutenir le candidat Bouteflika, en l'accompagnant autrement, en lançant une campagne visant le reste des patriotes et les populations, à éviter de sortir dans la rue et de surpasser les clivages dans les rangs de cette catégorie de société qui a, selon les présents, servi la nation des années durant, pour que celle-ci (la nation, Ndlr) demeure debout. Les débats tournant autour de cette problématique ont abouti à un consensus général dans lequel les patriotes ont réitéré leur engagement à «ne servir» que la cause de la nation et le soutien pour Bouteflika sans truquer ni ôter un iota de leur parole «débattue, définitivement décidée et à mettre, aussitôt, en vigueur» à partir de Gambetta, quartier abritant le siège et le bureau de wilaya de la formation de Ouyahia, le RND.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha