Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

ALIMENTATION EN EAU POTABLE À BÉJAÏA

Comment améliorer la situation

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les conséquences des dernières intempéries sur le réseau d'alimentation en eau potable de la région de Béjaïa n'ont pas laissé indifférentes les autorités de la wilaya, qui ont sollicité le ministère de tutelle pour trouver des solutions.

Les crues des oueds de la Soummam et Aguerioun, qui provoquent régulièrement des ruptures au niveau des conduites alimentant les foyers de Béjaïa en eau potable est en passe d'être prise en charge. Des mesures ont été prises à la faveur de la visite d'une délégation du ministère des Ressources en eau. Cette visite fait suite au rapport détaillé sur les insuffisances qu'enregistre ce secteur à Béjaïa, transmis par le wali au ministère de tutelle. Les directeurs de l'Algérienne des eaux et de l'Agence nationale des barrages se sont donc déplacés à Béjaïa où ils ont visité le barrage d'Ighil Emda, à Kherrata. Ce barrage renforcera l'alimentation en eau potable de la commune de Kherrata, ont-ils constaté, maintenant que l'étude de ce projet est en cours de réalisation, avec un taux de 55%. Le wali a remis, à l'occasion des fiches techniques de projets à inscrire au profit de notre wilaya dans le but d'améliorer l'alimentation en eau potable. L'une des plus importants décisions prises par la délégation du ministère des Ressources en eau s'articule autour de la prise en charge du projet de déviation, ainsi que la protection de la conduite principale alimentant la ville de Béjaïa à partir de la source Ainser Azegza, qui se trouve actuellement à l'intérieur de l'oued Aguerioun, sur 18km. Le responsable de l'Agence nationale de gestion intégrée des ressources en eau a répondu favorablement à la demande des autorités de la wilaya, quant au lancement d'une étude pour la protection du domaine public hydraulique par une délimitation des périmètres de protection de l'oued Soumam.
Afin de combler le déficit en matière d'alimentation en eau potable, une demande pour l'inscription d'une opération pour l'étude et le renforcement de l'AEP de la commune de Taskriout à partir des eaux provenant de la cascade de Kefrida, a été adressée par la wilaya au ministère des Ressources en eau. La délégation a profité de son déplacement pour visiter le site et constater de visu la nécessité d'une telle opération. Afin de renforcer l'alimentation en eau potable des communes de l'est de Béjaïa à partir de la source bleue, le wali a jugé utile de proposer aux responsables du ministère des Ressources en eau d'inscrire une opération dans ce sens au niveau du barrage d'Ighzer Ouftis, à Aït Felkai, commune de Darguina. Une demande qui sera concrétisée, selon le responsable de l'Anbt (Agence nationale des barrages et transferts). Des fiches tectoniques ont été remises à la fin de la visite de travail par la wilaya afin d'exploiter les potentialités que recèle notre wilaya, en matière de ressources hydriques.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha