Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

BÉJAÏA

La RN 26 de nouveau fermée

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le phénomène de coupures de routes n'a que trop duréLe phénomène de coupures de routes n'a que trop duré

Accident et fermetures de routes sont le lot d'inconséquences, qui singularisent les routes nationales à Béjaïa.

L'accalmie n'a pas été de longue durée. Hier, la Route nationale 26 a, pour la seconde journée consécutive fait l'objet de fermeture à Béjaïa. Loin des considérations politiques, l'action d'hier fait suite au mutisme observé par les responsables en charge des problèmes posés. Les principaux axes routiers de la wilaya de Béjaïa ont subi de nouveau le diktat des citoyens, dont le cadre de vie laisse à désirer. Si pour les Nationales 29 et 09, leur fermeture était de nouveau au rendez-vous avant-hier et aujourd'hui encore, pour le cas de la Nationale 26, la Nationale 43 a été, quant à elle, le théâtre d'un accident mortel qui a coûté à la vie à un citoyen de la région de Taher. En effet, les usagers des deux Routes nationales 26 et 09 sont tombés avant-hier dès les premières heures de la matinée nez à nez avec des habitants mécontents. La Route nationale RN 26 reliant Béjaïa à Alger via Bouira a été fermée à Takrietz, à 60 km du chef-lieu de la wilaya et ce, pour la seconde journée consécutive. Quant à la RN 9, reliant Béjaïa à Sétif, elle a été coupée à la sortie du tunnel de Kherrata durant toute la journée d'avant-hier.Comme d'habitude, les habitants, dont le cadre de vie est loin d'être au mieux, ont réinvesti les routes pour crier leur colère face aux nombreuses insuffisances qui minent leur quotidien et comme d'habitude aussi, ce sont les usagers qui subissent de plein fouet les inconséquences de ces actions musclées, qui reprennent de plus belle à Béjaïa, wilaya réputée en la matière. Les questions sociales, dont le raccordement au réseau de gaz de ville, la réfection des routes, les logements sociaux et l'alimentation en eau potable sont souvent à l'origine des manifestations.«Quelle que soit la cause, ils n'ont pas le droit de fermer la route aux citoyens. Ce ne sont pas les ministres, les Commis de l'état qui empruntent cet axe routier! Ce ne sont que de simples citoyens, des étudiants, des gens malades ou de simples travailleurs», s'insurge un usager qui invite les protestataires à opter pour d'autres méthodes pour revendiquer leurs droits sociaux. Le ras-le-bol était de mise encore hier, sur la Nationale 26. Les usagers ont été contraints de faire des détours difficiles ou de faire demi-tour. Par ailleurs, avant-hier, vers cinq heures sept les secours de la Protection civile de Béjaïa ont dû intervenir pour la recherche d'éventuelles victimes, suite au dérapage, suivi d'un renversement, d'un véhicule léger immatriculé en Tunisie et ce au niveau d'une falaise «En Mer», à la sortie d'un premier tunnel dans le sens Jijel-Béjaïa, commune de Melbou. Les plongeurs de la Protection civile, sous le commandement du directeur, le lieutenant-colonel Amichi et les éléments de la Marine nationale, en présence des autorités locales, entre autres le chef de daïra de Souk El Tenine, Le P/APC de Melbou, le chef de brigade de la gendarmerie de Melbou et par la suite le chef de l'exécutif de la wilaya, ont pu repêcher une première victime. Il s'agissait d'un homme de 32 ans, natif de Taher dans la wilaya de Jijel, répondant aux initiales B.H. Les recherches se sont ensuite poursuivies par la Marine nationale et les plongeurs dans une opération de ratissage systématique sur une zone étendue du rivage, vers 500 mètres au large, redoutant d'autres victimes, en se basant sur les indications des témoins oculaires, faisant état de la présence de plusieurs personnes à bord du véhicule.La victime a été transportée par notre Zodiac à la plage de Tassift (commune de Melbou) où une ambulance de la Protection civile l'attendait pour son transfert à la morgue de la polyclinique de Souk El Tenine. Les recherches se sont poursuivies jusqu'à la fin de la journée, avant de prendre fin, une fois l'assurance que la victime repêchée était seule à bord du véhicule, selon les investigations entreprises entre-temps avec d'autres personnes qui étaient durant la même nuit, avec la victime .

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha