Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

MESSAGE DE BOUTEFLIKA À L'OCCASION DE LA JOURNÉE NATIONALE DU CHAHID

«Restez toujours unis !»

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le chef de l'EtatLe chef de l'Etat

Le président de la République appelle le peuple à «faire prévaloir l'intérêt suprême du pays sur la diversité des idées chaque fois qu'il est question de la sauvegarde de notre indépendance politique, économique et sécuritaire».

L'intérêt national doit primer. C'est là le message fort que le président de la République a tenu à faire passer dans sa lettre à l'occasion de la Journée nationale du Chahid, lue en son nom par le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni. «La sécurité de l'Algérie ne suppose pas uniquement la force armée, mais également la maturité, l'unité, l'action et le consensus national» a écrit le chef de l'Etat exhortant «l'ensemble des enfants de notre grand peuple à unir leurs forces pour la préservation du serment fait aux chouhada de continuer le combat sur la voie de la construction et l'édification». Et même s'il ne le dit pas explicitement, Abdelaziz Bouteflika laisse entendre en filigrane que réussir le consensus est primordial, surtout à l'approche d'un rendez-vous électoral important. Il appelle le peuple à «faire prévaloir l'intérêt suprême du pays sur la diversité des idées chaque fois qu'il est question de la sauvegarde de notre indépendance politique, économique et sécuritaire». Le président donne l'exemple des chouhada qui «ont préféré la patrie à la vie». Il rappelle aussi que l'Algérie, ébranlée par la tragédie nationale, a su dépasser ce drame «d'abord par la Concorde civile, puis par la Réconciliation nationale». Autant d'exemples et de rappels afin d'amener l'ensemble des enfants du peuple à «unir leurs forces». Surtout, comme va le souligner le chef de l'Etat que «nous vivons dans un environnement jalonné de menaces et de bouleversements». Il faut donc «veiller à la préservation de ces acquis et rester mobilisés pour davantage de progrès». Tout en reconnaissant que la cérémonie de commémoration et de recueillement n'est pas fondamentalement une halte pour l'évaluation des réalisations de l'Algérie indépendante, le président considère cependant que le rappel «de certaines réalités est un devoir en reconnaissance aux artisans de notre liberté, dont l'édification de l'Algérie était le rêve et l'objectif suprême de leur sacrifice». Il choisit alors d'user d'épanaphore en répétant: «Aujourd'hui, nous pouvons assurer à nos glorieux chouhada» pour dérouler les grandes réalisations et le développement de l'Algérie. Il cite ainsi la scolarisation totale des enfants du pays assurant aux chouhada que «l'analphabétisme et la privation du savoir contre lesquels ils se sont élevés n'ont plus d'existence en terre algérienne, qui compte à présent près de 10 millions d'élèves et d'étudiants, dont presque la moitié sont des filles».
Le chef de l'Etat parle aussi de l'amélioration du niveau de vie des Algériens et l'élimination totale de «l'extrême pauvreté et la privation des enfants de l'Algérie des richesses de leur terre, c'est-à-dire les raisons pour lesquelles ils se sont révoltés contre le colonialisme abject». Il va souligner que l'Algérie a garanti à ses enfants, en peu de temps, des millions de logements et des millions de postes d'emploi en plus d'une solidarité nationale et d'une protection sociale de haut niveau. Il rappellera également aux glorieux chouhada que «la liberté pour laquelle ils se sont soulevés est aujourd'hui une réalité palpable en terre algérienne, Terre de dignité sous l'emblème national flottant». Et cette liberté se décline sous plusieurs formes aussi bien en termes de pluralisme politique, de liberté d'expression, de droits de l'homme que d'égalité homme-femme. Après avoir rappelé tous ces acquis, le président appelle à les préserver et à se mobiliser pour davantage de progrès. Il ne manquera pas enfin, de mettre en avant dans son message «les sacrifices des fils de l'Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l'ALN», auxquels il a adressé un hommage pour leur professionnalisme et leur mobilisation contre les résidus du terrorisme et pour la préservation de la paix et de la stabilité de l'Algérie. Un hommage est également rendu aux valeureux chouhada et moudjahidine par le président qui assure en conclusion que «le sang de nos glorieux Chouhada n'a pas été versé en vain».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha