Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

HAUSSE DES BOURSES D'ÉTUDES EN FRANCE

Les Algériens bien servis

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une bonne nouvelle pour nos étudiantsUne bonne nouvelle pour nos étudiants

La France va fortement augmenter le nombre de bourses accordées aux étudiants algériens cette année. Cette décision devra atténuer les effets de la hausse des frais d'inscription, a appris le média français VVA, qui cite une source sûre. «Un tiers du budget de la coopération avec l'Algérie sera consacré aux bourses», a-t-on indiqué. L'information, répercutée par VVA relève que le nombre de bourses au bénéfice des étudiants algériens augmentera de façon conséquente, puisque le budget de la coopération avec l'Algérie est un des plus importants parmi les représentations diplomatiques françaises, à travers le monde. Cette mesure, poursuit VVA, pourrait contrebalancer les effets négatifs de l'augmentation importante des frais d'inscription aux universités françaises pour les étudiants étrangers, qui devrait prendre effet dès la rentrée universitaire de 2019. L'annonce, par le gouvernement français, de ces augmentations, a été mal perçue par la communauté estudiantine en France et même par certains présidents d'universités. Sur les 72 universités que compte la France, 17 ont déjà annoncé leur refus d'appliquer la hausse des frais d'inscription, selon la radio France Inter émettant hier. Pour éviter d'appliquer ces hausses de frais, les 17 universités vont utiliser tous les moyens légaux à leur disposition. Il leur est, par exemple, possible d'exonérer de frais d'inscription jusqu'à 10% de leurs étudiants, selon le média français.
Les craintes des universités de voir leurs effectifs baisser à cause des nouveaux tarifs, ont été confirmées par les dernières statistiques de Campus France. Cet organisme a enregistré, début février, une baisse moyenne de 10% des pré-inscriptions en licence, à partir des pays hors Union européenne. Ces baisses touchent principalement l'Algérie, la Tunisie et le Maroc. Pour répondre aux inquiétudes des étudiants et des universités, le gouvernement français a ordonné une concertation et a commandé un rapport sur le sujet, qui devait être remis hier. Le document contient des recommandations visant à améliorer les conditions d'accueil des étudiants étrangers. «Multiplier par trois le nombre de bourses et augmenter les exonérations de frais, faciliter l'accès au logement, simplifier la délivrance de visas» figurent parmi les recommandations du rapport. Le document ne remet toutefois pas en cause l'augmentation des frais d'inscription ni son calendrier d'exécution.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha