Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

PRÉSIDENTIELLE 2019: SELLAL, GHOUL ET BEDOUI MONTENT AU CRÉNEAU

"La campagne ne doit pas déraper"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
«Chacun peut exprimer son opinion, mais de manière pacifique»«Chacun peut exprimer son opinion, mais de manière pacifique»

«Nous acceptons les opinions différentes», a affirmé l'ancien Premier ministre, non sans préciser que «chacun peut exprimer son opinion, mais de manière pacifique».

A partir de Djelfa où il a achevé, hier, une visite de travail, le ministre de l'Intérieur Nouredine Bedoui a eu des propos directs à l'intention des animateurs du chaos. Mettant en garde contre les «tentatives de semer le doute», le ministre n'a pas tourné autour du pot.
«Nous le répétons toujours qu'à chaque rendez-vous national dont nous voulons faire une fête, certains essaient de semer le doute et de gâcher cette fête au détriment de l'Algérie», a-t-il indiqué, sur un ton ferme qui ne laisse aucun doute sur la détermination du gouvernement à déjouer les plans de déstabilisation ourdis dans certains cercles.
«Nous sommes dans notre État, ancrés dans notre Algérie, nous construisons notre force sur celle de nos institutions», a clairement souligné le ministre de l'Intérieur, affichant, par la même, une volonté de l'Exécutif de ne pas laisser la situation lui échapper.
Cette sortie, du reste attendue, du ministre de l'Intérieur, après quelques manifestations de rue, organisées ici et là, vient conforter les propos du directeur de campagne du président-candidat, Abdelmalek Sellal, qui a appelé à la raison et au calme, après un certain emballement orchestré par les mêmes cercles, sur les réseaux sociaux, notamment.
N'écartant pas la présence des opposants à la candidature du président de la République sur la scène, Sellal a soutenu le principe de «l'expression pacifique», lors d'une rencontre avec des militantes d'une association féminine. «Nous acceptons les opinions différentes», a affirmé l'ancien Premier ministre, non sans préciser que «chacun peut exprimer son opinion, mais de manière pacifique. Il n'y a aucun problème. Il n'est pas nécessaire de marcher», a ajouté l'ancien Premier ministre. Il a exprimé également le souhait «qu'un jour nous puissions arriver à discuter entre nous».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha