Accueil |Nationale |

Merveilleuse jonction entre deux générations

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ce couple était couvé par la masse si disciplinée et organisée de jeunes et de moins jeunes, dans un esprit familial indescriptible. On voyait l'espoir s'exprimer dans les yeux de ce couple blasé par les années et les hauts et les bas dont il était le témoin par excellence.

La marche historique du 1er mars a fait ressortir une symbolique des plus fortes dans son expression, en termes d'élan et de sursaut mobilisateur. C'était la jonction avec la génération d'hier qui a estampillé du sceau de l'autodétermination d'un peuple. L'image d'un couple constitué d'un vieux dépassant les 80 ans avec sa vieille qui battaient le pavé avec une détermination si symbolique avec les générations d'aujourd'hui dans une ambiance conviviale où les larmes se confondaient avec le sourire et la joie.
Cette scène symbolique renseigne sur la jonction qui reste intacte entre la génération d'hier qui portait en son sein les valeurs de la libération et l'appartenance à la patrie avec une espèce de dignité inébranlable et aussi la génération d'aujourd'hui avide de la liberté et de la dignité de vivre avec respect et dans la différence.
La marche du 1er mars était une sorte de rappel quant à un peuple orgueilleux et digne, c'était une sorte de recentrage des valeurs en les ressuscitant avec un sens caractérisé par l'humilité et la grandeur de l'esprit patriotique.
Ce couple était couvé par la masse si disciplinée et organisée de jeunes et de moins jeunes dans un esprit familial indescriptible. On voyait l'espoir s'exprimer dans les yeux de ce couple blasé par les années et les hauts et les bas dont il était le témoin par excellence.
La jonction entre la génération qui a vécu la période coloniale et sa détermination de déloger le colonisateur et celle qui a vu le jour lors de la période post-indépendance, se lit à travers les visages si flamboyants et si rayonnants en résumant la séquence en un mot, celui d'une vie digne et humble à la hauteur de cette patrie chargée d'histoire, de stoïcisme et de témérité tant exprimés par les ancêtres qui ont fait preuve de hardiesse et de courage des plus farouches face au danger qui menaçait ladite patrie.
On voyait les Djamila Bouhired et ses compagnons de lutte apportant ainsi le lot de bravoure et de témérité à la jeunesse dans un sens consistant à dire que le pays et la patrie sont un espace vital où la dignité ne devrait pas être écornée ou bafouée. L'esprit de la libération s'est fait inviter avec brio dans cette marche de la dignité, c'est le message d'une génération qui a consenti le sacrifice suprême pour que ce peuple retrouve sa souveraineté, à une génération qui doit savoir que le mot patrie n'est pas une notion creuse et fumeuse, mais bien eu contraire, une matrice vivante qui renaît tel un Phénix de ses cendres.
Ce message fait ressortir une symbolique éminemment politique, c'est celle d'un peuple debout, mais surtout la mémoire vivante des témoins d'un passé glorieux à travers le couple légendaire qui a fait preuve d'une mobilisation hors normes pour ainsi dire que l'Algérie vivra et renaîtra de ses cendres rien que pour rappeler au monde que ce peuple est foncièrement attaché à sa terre, à sa liberté de choisir et à sa dignité qui constitue son amour-propre. L'image d'un couple doyen et légendaire à la fois ne pouvait que donner de la détermination aux générations d'aujourd'hui pour s'alimenter de l'esprit de Novembre et son épopée pour bâtir une nation digne, jalouse de son histoire faite d'héroïsme et d'abnégation.
La marche grandiose du 1er mars a fait cimenter le peuple dans sa quête de la dignité et de sa souveraineté pour vivre dans la paix, l'humilité et le respect. Pour ainsi dire, c'est une espèce de manifeste contre la domination, le paternalisme politique et le despotisme.
La jonction entre les deux générations du même peuple et de la même histoire ancestrale, donne l'image d'un pays même s'il est exsangue ou dans la crise, il sait comment en découdre avec le scepticisme, le défaitisme et la fatalité. C'est un peuple vivant, plein d'enthousiasme, il suffit juste de lui donner ce qu'il cherche comme valeurs essentielles qui existent chez tous les peuples du monde, à savoir le respect et la dignité.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha