Accueil |Nationale |

ELLE L'A ANNONCÉ, HIER, LORS DE LA RÉUNION EXTRAORDINAIRE DE SON COMITÉ CENTRAL

Hanoune boycotte la présidentielle

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La secrétaire générale du PTLa secrétaire générale du PT

Pour la première responsable du PT, le rejet de la participation à l'élection présidentielle prochaine relève d'une décision de principe.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune, a enfin annoncé son «oracle» et mis fin au suspense par rapport à l'élection présidentielle du 18 avril prochain. La patronne du PT a exprimé, hier, lors de la réunion extraordinaire de son comité central, le rejet de son parti à participer à la joute présidentielle prochaine. Dans ce sens, Hanoune a justifié sa non-participation en soulignant que «le Parti des travailleurs ne pourra pas prendre une décision qui va dans ce sens, contre la marche de l'Histoire», et d'expliquer que «notre rejet est une position claire quant à notre adhésion complète dans la dynamique des marches qui viennent d'enclencher un nouveau processus historique, surtout la marche de 1er mars qui a exprimé les aspirations et les attentes du peuple pour un véritable changement et le refus catégorique du 5e mandat», a rétorqué la secrétaire générale du PT. Pour étayer sa nouvelle position qui était déjà en gestation depuis quelques mois à travers le discours qu'elle développait, Hanoune a indiqué dans le même sillage que «on ne peut pas soutenir un processus sinueux et plus que ça, revêt un caractère provocateur. Il faut que nous maintenions notre combat et notre lutte aux côtés des couches populaires les plus larges pour faire tomber le système archaïque en place», a-t-elle soutenu. Pour la première responsable du PT, de rejet le la participation à l'élection présidentielle prochaine, est définitive et elle relève d'une décision de principe même si «le président de la République Abdelaziz Bouteflika ne participe pas à cette élection. Le message des couches larges du peuple algérien porte un seul mot d'ordre, celui du départ du régime et les prédateurs qui ont ruiné le pays et aggravé la crise sur le plan économique, politique et social», a-t-elle mentionné.
Hanoune ne s'est pas limitée uniquement au rejet de son parti de dégager un candidat à la candidature à l'élection présidentielle, mais elle considère que l'occasion est venue pour «mettre en place un nouvel artifice consistant à convoquer l'élection de l'Assemblée nationale constituante comme une nouvelle étape politique pour asseoir les jalons de la deuxième République d'une manière souveraine et qui respecte la volonté et le choix du peuple», a-t-elle martelé.Dans le même registre, Hanoune a voulu passer un message: «nous avons réuni toutes les conditions légales exigées pour le dépôt du dossier de la candidature. La collecte des signatures s'est faite dans les normes, nous avons collecté 660 signatures appartenant aux élus», a précisé la SG du PT.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha