Accueil |Nationale |

GAID SALAH MET EN GARDE CEUX QUI VEULENT «RAMENER LE PAYS AUX ANNÉES DE BRAISE»

"L'armée est un rempart"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le vice-ministre de la DéfenseLe vice-ministre de la Défense

«Il y a ceux qui veulent que l'Algérie retourne aux années de la souffrance et de la braise», a averti d'un ton dur le général de corps d'armée dans un discours lors de sa visite d'inspection à l'Académie militaire de Cherchell.

Il a souligné clairement lors d'une allocution prononcée devant les cadres militaires «Ce peuple digne, authentique et conscient, qui a vécu ces dures épreuves, et subi leurs affres, ne pourra, en aucun cas, mettre en péril sa sécurité et sa quiétude.» Un message qui s'annonce rassurant au moment où le pays vit au rythme des manifestations contre le cinquième mandat souhaité par le Président Bouteflika. Pour le vice-ministre de la Défense nationale, le fait que l'Algérie a pu réunir les facteurs de sa stabilité, à travers l'éradication du terrorisme et la mise en échec de ses objectifs, grâce à la stratégie globale et rationnelle adoptée, «puis grâce à la résistance résolue dont a fait montre le peuple algérien, à sa tête l'Armée nationale populaire, aux côtés de tous les autres corps de sécurité», a déplu à «certaines parties qui sont dérangées de voir l'Algérie stable et sûre, mais veulent la ramener aux douloureuses années de braise, lors desquelles le peuple algérien a vécu toute forme de souffrances et payé un lourd tribut». A ce propos, le chef d'état-major de l'Armée rassure que «Nous sommes conscients que cette stabilité ainsi retrouvée continuera à s'ancrer et s'enraciner, que le peuple algérien continuera à en jouir, et que l'Armée nationale populaire demeurera le garant de cet acquis si cher, grâce auquel notre pays a retrouvé sa notoriété.» Pour le vice-ministre de la Défense nationale, donc, cette paix et cette stabilité ne pourront en aucun cas être menacées, notamment il ajoute: «Ce peuple qui a mis en échec le terrorisme et déjoué ses desseins et visées, est celui-là même qui est appelé, aujourd'hui, à savoir comment se comporter face à la situation que traversent son pays et son peuple, et comment s'ériger en rempart contre tout ce qui pourrait exposer l'Algérie à des menaces aux retombées imprévisibles.» Le message est donc clair, rien à craindre tant que la confiance existe entre le peuple et son armée qui sont conscients des enjeux actuels et de l'importance de la paix et la stabilité acquise dans la douleur. Pour le vice- ministre de la Défense, ce peuple a une grande «estime et un profond respect pour ses valeureux martyrs». Il ajoute que le peuple s'incline avec gratitude devant ses fidèles fils. «Des fils, dont la mémoire est gravée dans les esprits du peuple algérien, et dont l'héroïsme et la bravoure demeurent une preuve irréfutable et un témoin incontestable des valeurs de dignité, ancrées en chaque algérien, comme étant le lien solide qui le renvoie aux principes du 1er Novembre, et le parcours salutaire, sur la voie de ces héros qui ont donné au sens du combat toute sa signification et toute la profondeur de ses dimensions.» Dans son message, le général de corps d'armée ne manquera pas de dire: «Une noble occasion nationale que je saisis, aujourd'hui, pour appeler l'ensemble dans l'Armée nationale populaire, digne héritière de l'Armée de Libération nationale, à démontrer, par le travail, la conduite et sur le terrain, qu'«ils sont à la hauteur et la grandeur de cette histoire, et qu'ils sont également dignes de porter le message de leurs aïeux et de prendre la responsabilité de préserver leur legs». Par la même occasion le vice-ministre de la Défense, exprime toute sa gratitude envers l'ANP pour dire «mes pensées vont, en toute fierté, aux personnels de l'Armée nationale populaire qui méritent, aujourd'hui, d'être qualifiés dignement d'enfants de Novembre, qu'ils soient mobilisés avec vigilance dans les classes de formation, d'enseignement et d'apprentissage, en quête de savoir et de connaissance, ou sur le terrain, dans les plaines et les montagnes et le long de nos frontières nationales».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha