Accueil |Nationale |

PROMOTION AU GRADE D'ENSEIGNANT FORMATEUR ET PRINCIPAL

9000 postes vacants à combler

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une bonne nouvelle pour le corps enseignantUne bonne nouvelle pour le corps enseignant

Il s'agit de la deuxième session de promotion aux grades supérieurs. La première était organisée le 15 janvier dernier.

Quelque 9000 postes au grade de professeur principal et professeur formateur sont à pourvoir dans le secteur de l'Education nationale. C'est ce qu'a annoncé hier, le secrétaire général de ce département, Nedjadi Messegem, lors de son intervention sur les ondes de la Radio nationale Chaîne 3. Il s'agit de la deuxième session de promotion aux grades supérieurs. La première était organisée le 15 janvier dernier. L'intervenant a souligné que cet examen qui se tiendra le 16 mars prochain, concerne exclusivement les enseignants ayant échoué à la précédente session. «Cette décision a été prise afin de donner une seconde chance à ces derniers qui sont au nombre de 43.000.» Par ailleurs, Nedjadi Messegem a assuré que cet examen se déroulera dans «les meilleures conditions qui soient». Précisant dans ce sens, qu'un dispositif a été mis en place par l'Office national des examens et concours (Onec), dans le but d'assurer une totale transparence dans les corrections. «Nous tenons à souligner que tous les candidats auront les mêmes chances de réussite», a-t-il appuyé.
Répondant à une question, l'invité de l'émission a soutenu que cet examen aura un apport «bénéfique» sur la qualité de l'enseignement. «Les sujets qui sont proposés aux candidats sont d'ordre professionnel», a-t-il dit en ajoutant qu'ils seront basés sur «une bonne connaissance de la pratique éducative». Dans ce sens, il fait savoir que le but est de choisir avec soin, les personnes aptes à former, mais aussi à prendre en charge les élèves sur tous les plans.
Evoquant à ce titre la stratégie de formation initiée par la première responsable du secteur, Nouria Benghebrit, il a indiqué que son objectif est de faire de notre école «une école de qualité». D'ailleurs, argumentera-t-il «quelque 2000 inspecteurs aux compétences avérées dans le domaine de l'organisation des cycles ont déjà été formés». Par ailleurs, le secrétaire général du département de l'éducation s'est brièvement exprimé sur les relations du ministère qu'il représente avec les syndicats autonomes relevant du secteur. Il relève ainsi que les négociations entre les deux parties avancent de façon notable, faisant savoir que «le contact est permanent». Nedjadi Messegem a avancé que le groupe chargé de rencontrer les syndicats, le fait quasi quotidiennement. Mieux encore, il affirme que certains points de discordance entre Nouria Benghebrit et l'intersyndicale ont débouché sur des «solutions concrètes». En ce qui concerne les compositions en cours, Nedjadi Messegem a indiqué que le calendrier des examens à été respecté dans certaines wilayas tandis que les compositions ont été reportées dans d'autres. Il a encore avancé que des inspecteurs sont dépêchés au niveau de tous les établissements où se déroulent les examens pour assurer un bon suivi.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha