Accueil |Nationale |

LA PRESSE ÉTRANGÈRE ET LES MARCHES EN ALGÉRIE

échos unanimes

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La presse internationale suit de près les événementsLa presse internationale suit de près les événements

La presse américaine n'est pas en reste et consacre son éditorial aux manifestations contre le 5e mandat en Algérie.

La presse maghrébine et arabe n'est pas restée insensible aux bruits de la rue algéroise, elle fait écho aux manifestations appelant au boycott du cinquième mandat et tente d'analyser la situation prévalant au sein de la société algérienne, alors que la date du 18 avril marquant l'élection présidentielle annoncée s'approche à grands pas.
Le journal marocain Libération, voix du parti socialiste Usfp, a écrit dans ses colonnes «Des Algériens manifestent en Algérie dans la nuit de dimanche à lundi pour s'opposer à la candidature, déposée plus tôt, de Abdelaziz Bouteflika à l'élection présidentielle pour une cinquième législature qu'il s'est engagé à abréger» «82, c'est vieux. 102, c'est trop. 42 millions, c'est pas assez» titre le tabloïde dans son édito qui suggère son adhésion à la vox populi algérienne.
La publication tunisienne L'Economiste met en avant le titre: «Algérie: le bras de fer» et relate les manifestations populaires, dont il souligne le caractère pacifique et qu'il qualifie d'inédites depuis 20 ans en Algérie. La publication s'interroge: «Est-ce un nouveau contrat social qui se profile en Algérie?»
La presse arabe publiée dans la capitale londonienne y va également de ses commentaires sur les évènements en Algérie. Al Hayat, à fort ascendant saoudien, s'intéresse de près dans la foulée à la démission du désormais ex-ministre de l'Agriculture, Sid Ahmed Ferroukhi de son poste de député et du FLN. Al Qods, à forts relents qataries, rebondit sur la vacance du poste de président et le report de l'élection comme réclamé par l'opposition.
«Des milliers d'Algériens sont sortis dans la rue pour dénoncer la candidature à un 5e mandat du président Bouteflika» lit-on dans les colonnes d'El Qods.
Le journal Al Arab, qui verse dans le scepticisme, estime que le dernier appel du Président Bouteflika n'a pas réussi à convaincre la population.
L'Orient du jour titre quant à lui «Algérie: la colère de la rue n'est pas près de cesser» Le journal interviewe Hasni Abidi, politologue, directeur du Centre d'études et de recherche sur le Monde arabe et méditerranéen et spécialiste de l'Algérie.
Il s'interroge: «Y a-t-il un risque de répression si les manifestations se poursuivent?» Et de conclure via la réponse de Hasni Abidi: «Ce qu'il faut néanmoins retenir, c'est que les Algériens ont franchi un cap en surmontant le ´´mur de la peur´´ par leur refus de ´´dire oui´´ et de voir M. Bouteflika briguer un cinquième mandat.»
«Les étudiants se rassemblent à Alger: il n'y aura pas de 5e mandat» titre Le Monde Afrique qui revient sur la sortie d'un millier d'étudiants, hier, contre la candidature du président sortant Abdelaziz Bouteflika.
La presse américaine n'est pas en reste et consacre son éditorial aux manifestations contre le 5e mandat en Algérie.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha