Accueil |Nationale |

ILS VONT AU CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Le barreau d'Alger en marche

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ils organisent une marche de protestation vers le Conseil constitutionnel pour dénoncer la violation des lois de la République.

Le barreau d'Alger a indiqué, hier, dans un communiqué rendu public, qu'il rejoint les mouvements de protestation qui touchent le pays depuis le 22 février. Les avocats d'Alger marcheront aujourd'hui, jusqu'au Conseil constitutionnel. On rappelle qu'après le sit-in observé, le 25 février dernier, au niveau du tribunal de Sidi M'hamed, les magistrats passent à la deuxième vitesse. Ils organisent une marche protestataire vers le Conseil constitutionnel pour dénoncer la violation des lois de la République. Un seul mot d'ordre, «pas de cinquième mandat». Par ailleurs, dans une lettre adressée au président du Conseil constitutionnel, Tayeb Belaiz, le barreau d'Alger interpelle ce dernier et l'appelle à prendre ses responsabilités historiques de répondre favorablement à la volonté du peuple et de respecter l'esprit et les dispositions de la Constitution. La pression se poursuit et les mouvements de protestation ne cessent de prendre de l'ampleur. Dans son communiqué, le barreau d'Alger a lancé un appel à tous les avocats de venir vêtus de leurs robes noires. «La marche aura lieu le jeudi 7 mars 2019 à 10 h 00, à partir de la place du 11 Décembre, au Val d'Hydra», indique le communiqué. Dans ce même contexte, on rappelle que les avocats se portent volontaires pour défendre les personnes interpellées lors des marches pacifiques par les forces de l'ordre. De son côté, l'Organisation nationale de défense des droits des patriotes, a indiqué dans un communiqué qu'elle bénit et glorifie les manifestations pacifiques observées dans les quatre coins du pays depuis le vendredi 22 février dernier. «Nos sacrifices dans le passé n'ont été que pour l'amour de notre patrie», précise le document en appelant les jeunes a être vigilants et protéger les acquis de la nation, notamment la stabilité et l'union du peuple... Les revendications sont légitimes..
Demain, c'est le 8 mars, la journée internationale de la Femme. Cette journée sera exceptionnelle, au goût de la liberté. Elle sera exceptionnelle pour tous les Algériens qui se donnent rendez-vous dans les grands boulevards de leur villes...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha