Accueil |Nationale |

UN ÉLAN SANS PRÉCÉDENT ASSURANT LE RELAIS DE LA MOBILISATION POPULAIRE ET PACIFIQUE

Le mouvement estudiantin en apothéose

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Cet élan doit être investi positivementCet élan doit être investi positivement

Ce sursaut vient de sonner le glas des structures vieillissantes des organisations estudiantines chapeautées par des représentants en total déphasage avec la réalité du monde estudiantin et ses problèmes.

L'élan populaire qui a été déclenché grâce aux deux marches historiques du 22 février et du 1er mars ont secrété une dynamique qui se veut comme un relais permanent et continuel, à savoir l'élan estudiantin qui n'arrête pas de prendre de l'ampleur en termes de mobilisation. Ce relais extraordinaire qui s'est proposé comme un temps de mobilisation permanent dans le sillage des marches nationales qui s'expriment chaque fin de semaine à travers le territoire national, arrive tout de même a imposer son caractère pacifique qui, jusqu'à maintenant n'a pas démérité quant à l'action consistant en un changement qui correspond aux attentes et aux aspirations des étudiants qui ne veulent plus entendre parler d'un 5e mandat. Les étudiants que beaucoup d'observateurs avaient traités comme une espèce de masse non agissante, voire en marge à cause de leur non-implication dans la leur politique et sociétale du pays, viennent de répondre à ceux-là même, qu'ils sont en mesure de relever le défi et se proposer comme courroie de transmission, en tant que dignes représentants de la société via ses attentes et aspirations pour un changement démocratique et dans le respect de la différence.
Depuis des jours, les étudiants protestent dans la sérénité et dans une ambiance fraternelle loin de toutes les frictions et les heurts donnant ainsi une image extraordinaire de leur élan de mobilisation, le premier dans le genre depuis l'indépendance du pays. Ce sursaut vient de sonner le glas des structures vieillissantes des organisations estudiantines chapeautées par des représentants en total déphasage avec la réalité du monde estudiantin et ses problèmes que ce soit socio-pédagogiques ou de la force tranquille en mesure d'être l'élite de demain en apportant leur contribution d'une manière concrète dans la construction du pays. L'élan mobilisateur des étudiants a prouvé encore une fois que le pays dispose d'un réservoir et d'un potentiel qui pourraient se transformer en une force créatrice pour peu que l'espace et le cadre soient propices à leur émergence.La scène des manifestations et des rassemblements des étudiants dans les grandes villes du pays en général et dans la capitale en particulier, renseignent sur le degré de maturité de nos étudiants qui veulent réellement faire entendre leur voix et rappeler tout le monde que rien ne pourrait se faire sans cette force qui représente une frange importante au sein de la société. La jonction magnifique qui s'est exprimée entre les étudiants et leurs enseignants, prouve s'il en est que l'université est solidaire, voire impliquée d'emblée dans le processus de changement pacifique y compris dans l'espace politique, un espace qui a été déserté par l'université pour des raisons bassement viles visant à dépouiller l'université de sa sève nourricière, à savoir, la conscience et la citoyenneté comme terreau de la pratique politique dans son expression la plus noble de terme. Les étudiants viennent de donner une leçon de civisme à tous ceux qui voyaient en l'étudiant juste une masse sans force d'agir et créativité. La dynamique estudiantine aura des défis à relever, certes, la mobilisation importe beaucoup, mais l'organisation est très importante aussi, l'heure est à une nouvelle restructuration du monde estudiantin et de l'espace universitaire. Cet élan doit être investi positivement pour consacrer une université de la compétence et du mérité, une université qui délogera toutes les pratiques fondées sur la médiocrité et le népotisme et autres maladies qui rongent la société. Le sursaut estudiantin qui vient d'être déclenché, devrait servir d'exemple dans la perspective d'asseoir les jalons d'une société plurielle, ouverte sur le monde, mais aussi de connaissance et de mérite.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha