Accueil |Nationale |

CONSTANTINE

"Non à la violation de la Constitution"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les manifestants tout en formulant les mêmes slogans «non au cinquième mandat».

Des centaines d'avocats du bâtonnat de Constantine, de Skikda, de Mila et de Jijel ont manifesté jeudi dernier contre le cinquième mandat souhaité par le président de la République Abdelaziz Bouteflika. Les robes noires qui ont gelé leurs activités jusqu'à nouvel ordre comme annoncé, se sont rassemblées au Palais de justice avant de sortir dans la rue pour une marche qui les conduira jusqu'au centre culturel Al Khalifa. Les manifestants tout en formulant les mêmes slogans «non au cinquième mandat», «Algérie libre et indépendante» ou encore «avocats en colère», se sont bien organisés pour cette marche appelant à un changement et dénonçant la violation de la Constitution. En tête de cette marche, le bâtonnier Lanouar, et d'autres membres du bâtonnat. Le bâtonnat de Constantine qui englobe les wilayas de Constantine, Jijel, Skikda et Mila, avait décidé quelques jours avant, d'une grève illimitée dans tous les tribunaux de sa juridiction jusqu'à nouvel ordre et ce, en réaction à la violation des lois de la République et de la Constitution. Le bâtonnat de Constantine vient ainsi d'afficher non seulement son refus du 5e mandat du président Bouteflika, mais sa détermination à dénoncer les violations perpétrées contre la Constitution. Dans un communiqué rendu public juste avant cette marche qui s'est déroulée dans de très bonnes conditions, sans intervention des forces de l'ordre, signé par le bâtonnier Me Mustapha Lanouar, les avocats disent également «Non à l'humiliation», «non aux opportunistes qui veulent manipuler le destin du peuple».
Ainsi, toutes les activités judiciaires sont boycottées au niveau de tous les tribunaux et cours de la région de Constantine depuis le 6 mars.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha