Accueil |Nationale |

DANS UN MESSAGE À L'OCCASION DE LA CÉLÉBRATION DE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FEMME

Bouteflika salue le caractère pacifique des marches

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le chef de l'EtatLe chef de l'Etat

Le président de la République a cependant appelé à «la vigilance et à la prudence quant à une éventuelle infiltration de cette expression pacifique par une quelconque partie insidieuse, interne ou externe».

Les marches populaires ont signé hier leur acte III. Le président de la République qui a anticipé l'événement a saisi l'opportunité que présentait la célébration de la journée internationale de la femme pour saluer leur caractère pacifique. «Nous avons enregistré, il y a quelques jours, la sortie de nombre de nos concitoyens et concitoyennes, à travers les différentes régions du pays, afin d'exprimer pacifiquement leurs opinions, et nous nous félicitons de cette maturité de nos concitoyens, y compris de nos jeunes, et du fait que le pluralisme démocratique, pour lequel nous avons tant milité, soit désormais une réalité palpable», a écrit le chef de l'Etat dans un message lu en son nom par la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Iman Feraoun.Le premier magistrat du pays a toutefois lancé une mise en garde eu égard à la conjoncture politique actuelle. «Néanmoins, nous nous devons d'appeler à la vigilance et à la prudence quant à une éventuelle infiltration de cette expression pacifique par une quelconque partie insidieuse, interne ou externe, qui pourrait, qu'Allah nous en préserve, susciter la Fitna et provoquer le chaos avec tout ce qu'ils peuvent entraîner comme crises et malheurs», a prévenu le chef de l'Etat qui a argumenté sa déclaration par les étapes douloureuses traversées par l'Algérie pour accéder à l'indépendance et les traumatismes encore vivaces de la décennie noire avant qu'elle ne retrouve sa stabilité. Rappelant que «L'Algérie a payé le prix fort pour le recouvrement de son indépendance et sa liberté et notre peuple a payé un lourd et douloureux tribut pour en préserver l'unité et le rétablissement de sa paix et stabilité, après une tragédie nationale sanglante» a-t-il rappelé tout en exhortant l'ensemble du peuple algérien «et en premier lieu les mères à veiller à la préservation de l'Algérie, en général, et de ses enfants en particulier». L'Algérie est à la croisée des chemins sur le plan politique et économique. Des défis qui attendent le pays que le président de République a mis en exergue. «Nous sommes face à de nombreux défis économiques, sociaux et politiques afin de permettre à l'Algérie d'accéder à son légitime niveau de prospérité au profit de son peuple et de marquer sa présence économique sur les marchés internationaux, et partant, asseoir davantage sa place dans le concert des nations» a souligné Abdelaziz Bouteflika qui a rendu hommage à la femme algérienne à travers l'histoire de l'Algérie, de tous les combats qu'elle a menés pour libérer le pays du joug colonial avant de s'impliquer dans son développement. «Une fois l'indépendance recouvrée, la femme algérienne est devenue un partenaire actif dans la bataille de la construction et de l'édification, aussi bien dans les usines et les administrations que dans les écoles et les hôpitaux. Et à mesure que se sont généralisés l'enseignement et la formation aux filles de l'Algérie, leur place grandissait dans le monde du travail et de la créativité pour devenir, aujourd'hui, des entrepreneuses à succès, des officiers supérieurs et des magistrates au point où il n'existe, désormais, aucun domaine qu'elles n'aient pas investi», a fait remarquer le président de la République qui a appelé les Algériens, la femme algérienne essentiellement à s'ériger en rempart pour permettre à cette Algérie de demain de «naître» sans douleur. «L'Algérie a payé le prix fort pour le recouvrement de son indépendance et sa liberté et notre peuple a payé un lourd et douloureux tribut pour en préserver l'unité et le rétablissement de sa paix et stabilité, après une tragédie nationale sanglante. C'est pourquoi, je vous exhorte aujourd'hui tous, et en premier lieu les mères, à veiller à la préservation de l'Algérie, en général, et de ses enfants en particulier» a souhaité le chef de l'Etat.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha