Accueil |Nationale |

ESTIMANT QUE LE CINQUIÈME MANDAT EST DÉPASSÉ DE FAIT

15 partis proposent une transition

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le dernier mot revient au peupleLe dernier mot revient au peuple

«Organiser des élections dans les conditions et le cadre législatif actuels constitue un danger réel...»

A la veille du troisième vendredi de manifestations nationales contre le cinquième mandat, l'opposition a tenu un conclave au siège du parti Talaie El-Hourriyet à Hydra(Alger). Une quinzaine de partis, quatre syndicats autonomes et plus d'une trentaine de personnalités nationales et activistes politiques ont participé à cette rencontre de concertation. Cette réunion ouverte à la presse, a été consacrée à l'évaluation de l'évolution de la situation et du contexte historique et extraordinaire que traverse le pays. Les participants ont salué «le maintien de la mobilisation et le ralliement du mouvement par toutes les franges et catégories sociales». «Ce mouvement traduit les aspirations profondes et réelles du peuple algérien à la liberté», est-il relevé dans la déclaration finale. Ils ont aussi décidé d' «accompagner le mouvement jusqu'à l'aboutissement de ses objectifs pour parachever le processus historique de l'autodétermination du peuple algérien, en se basant sur sa valeur et référence de la proclamation du 1er Novembre 1954». Ils ont dénoncé «l'obstination provocatrice du pouvoir politique en place à imposer vaille que vaille des élections, tout en tournant le dos aux demandes du peuple». «Organiser des élections dans les conditions et le cadre législatif actuels constitue un danger certain sur la stabilité et l'unité nationale», estime-t-on. l'appel a été lancé pour «mettre en place une période de transition pour préparer le cadre législatif adéquat et réunir les conditions nécessaires permettant le libre choix du peuple de ses institutions et de ses dirigeants». Ils ont dénoncé «toute forme de bâillonnement de la presse et l'appel à l'ouverture des médias publics et le respect du principe du service public». L'opposition a affiché son refus catégorique de «toute ingérence étrangère, sous quelque forme qu'elle soit, dans nos affaires intérieures».
Il est à relever que «Kamel Guemazi, l'ancien dirigeant du FIS dissous était présent hier à cette rencontre marquée également par le retrait de Karim Tabbou, porte-parole du parti (UDS), non encore agréé. «L'opposition, qui a certainement contribué à cette prise de conscience de la nature autoritaire du pouvoir politique en place et de la primauté qu'il accorde à sa survie sur les intérêts vitaux de la nation, est elle-même interpellée pour traduire en initiatives et action politique les aspirations exprimées par le peuple algérien», a estimé Ali Benflis dans son intervention. «Que devons-nous faire, maintenant pour être en symbiose avec les aspirations populaires si le 5e mandat est maintenu et que le pouvoir en place s'enferme dans son obstination obsessionnelle à vouloir opérer un coup de force électoral pour détourner une fois de plus la volonté populaire?», a-t-il demandé. De son côté, le RCD a appelé à annoncer des «décisions importantes visant à donner une issue positive à l'exigence de renouveau qui s'exprime sous nos yeux».
À ce propos, «le chef de l'État doit démettre son gouvernement et annoncer sa démission pour ouvrir la voie à une période de transition qui a pour but de réunir les conditions à même de donner la parole au peuple sur la nature des institutions qui conviennent à notre société et à notre temps avant d'élire ses mandants», a-t-il encore déclaré. «Loin des calculs et des ambitions légitimes qui s'afficheront en leur temps, nous devons être à la hauteur de cette détermination inédite, de cette énergie irrépressible et de cette grande générosité des forces vives qui battent chaque jour le pavé dans toutes les régions d'Algérie pour une rupture radicale avec les idées et les méthodes du passé», a-t-il affirmé.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha