Accueil |Nationale |

GRAVE RÉVÉLATION DE LOUISA HANOUNE

"Des personnes encagoulées s'attaquent aux partis"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Les forces centrifuges et leurs partisans qui veulent se maintenir et faire maintenir leur continuité ont commencé à bouger, nous avons déterminé leur identité politique. Nos militants et certains journalistes nous ont dit qu'il s'agit de personnes encagoulées...»

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), Louisa Hanoune est revenue sur la dynamique populaire qui a vu sa première manifestation lors de la marche historique du 22 février. La patronne du PT a saisi l'opportunité de la réunion de sa commission ouvrière pour faire le bilan du processus qui a été enclenché depuis trois semaines à travers des marches nationales pour exiger «le rejet du 5e mandat et le départ du système», selon les dires de la première responsable du PT. Hanoune, qui a qualifié l'élan populaire qui s'est manifesté il y a de cela une semaine qu'il exprimait une «étape pré-révolutionnaire», révise cette approche et cette analyse en lui donnant le caractère «révolutionnaire».
La SG du PT a insisté sur «la nécessité de maintenir le caractère pacifique de cet élan et surtout être très vigilant», a rappelé Hanoune en avertissant sur les tentatives de «certains groupes qui visent à provoquer les citoyens qui expriment leur rejet du système en infiltrant les marches pour semer la terreur et pousser vers le chaos», a-t-elle précisé. La patronne du PT a relevé les défaillances qui ont caractérisé les messages envoyés par les tenants du système en place en les qualifiant de «provocateurs et de méprisants à l'égard des millions qui sont sortis pour exiger le changement et le départ définitif du système», elle a par ailleurs déclaré que «les forces centrifuges et leurs partisans qui veulent se maintenir et faire maintenir leur continuité, ont commencé à bouger, nous avons déterminé leur identité politique. Nos militants et certains journalistes nous ont dit qu'il s'agit de personnes encagoulées, qui affichaient une haine particulière envers les partis politiques, mais surtout les partis qui n'ont jamais été dans le système», a-t-elle expliqué. Difficile de croire ce genre d'allégations et d'accusations, surtout que maintenant la technologie des TIC ne laisse rien au hasard, tout peut être filmé et documenté par des vidéos et des images. Aucune preuve n'a été donnée par la responsable du PT sur ce qu'elle qualifie de «personnes encagoulées» et qui s'attaquent uniquement aux partis qui n'ont pas occupé des postes officiels au sein du «système en place» comme elle prétend. Pour Hanoune, il s'agit d'une «tentative d'éliminer les partis de la scène politique nationale», et elle a souligné dans le même registre que «nous entendons certains qui disent qu'il faut dissoudre les partis politiques. Ceux qui en appellent à cette thèse veulent plonger la majorité du peuple dans les bras de la dictature ou sous tutelle des forces étrangères ou dans les bras d'un système totalitaire», et d'ajouter que «une société sans partis politiques et organisations sociales est une société encamisolée», a-t-elle souligné. Hanoune semble comprendre que la dynamique populaire qui vient être enclenchée emportera dans son sillage un nombre des représentants de la classe politique dans son ensemble.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha