Accueil |Nationale |

MARCHES CONTRE LE 5E MANDAT

Paris souligne "la dignité et la retenue" des manifestants

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le porte-parole du gouvernement français Benjamin Griveaux a salué «le calme, la dignité et la retenue» des manifestants en Algérie et a rappelé qu'il revenait «au peuple algérien de choisir ses dirigeants et son avenir». «Nous observons avec beaucoup d'admiration le calme» des manifestants, a déclaré M. Griveaux à l'issue du Conseil des ministres à Paris. Il a aussi insisté sur «la dignité et la retenue» des «centaines de milliers de manifestants dans les rues d'Alger». Ces manifestations se déroulent dans la capitale algérienne et plusieurs villes du pays pour protester contre la candidature à un cinquième mandat présidentiel que brigue le 18 avril Abdelaziz Bouteflika, 82 ans, au pouvoir depuis 20 ans et très affaibli par un AVC survenu en 2013. Face à cette crise, «la position française n'a pas varié» et «se fonde sur trois principes intangibles», a indiqué M. Griveaux. Le premier est que «l'Algérie est un pays souverain; c'est au peuple algérien et à lui seul qu'il revient de choisir ses dirigeants et son avenir», ce qui implique «la transparence et la liberté du processus», a-t-il expliqué. «Les deux autres principes, c'est que l'Algérie est un pays ami de la France» et qu'elle est «un pays clé en Afrique et évidemment en Méditerranée».
«C'est pourquoi la stabilité, la sécurité et le développement de l'Algérie sont essentiels», selon le porte-parole, dont la réaction a coïncidé avec le ralliement des avocats, magistrats et greffiers au mouvement populaire. Des centaines, voire des milliers d'avocats ont tenu, hier, des actions de manifestation, de protestation, marches et sit-in devant les sièges des cours de justice à travers tout le territoire national.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha