Prévisions pour le 0 0000

 Adrar Min °C Max °C
 Laghouat Min °C Max °C
 Batna Min °C Max °C
 Biskra Min °C Max °C
 Tamanrasset Min °C Max °C
 Tlemcen Min °C Max °C
 Alger Min °C Max °C
 Saïda Min °C Max °C
 Annaba Min °C Max °C
 Mascara Min °C Max °C
 Ouargla Min °C Max °C
 Oran Min °C Max °C
 Illizi Min °C Max °C
 Tindouf Min °C Max °C
 Khenchela Min °C Max °C
 Mila Min °C Max °C
 Ghardaïa Min °C Max °C
Accueil |Nationale |

TOUT EN ANNONÇANT LE REPORT DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE À LAQUELLE IL NE SE PRÉSENTERA PAS

Bouteflika prend sept engagements

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Bouteflika lance un ultime appel au peuple «je vous demande de me suivre et de m'aider»Bouteflika lance un ultime appel au peuple «je vous demande de me suivre et de m'aider»

Invitant les citoyens à prémunir l'Algérie contre «des déchirements», Bouteflika lance un ultime appel au peuple «je vous demande de me suivre et de m'aider».

«Je sais que mon pays a besoin de quelqu'un, mais je ne m'imposerai pas au peuple», cette phrase, Abdelaziz Bouteflika, l'a prononcée, il y a 20 ans. Il semble aujourd'hui plus que jamais être convaincu de sa véracité. En décidant de ne pas briguer un 5ème mandat et d'annuler le scrutin, le président de la République répond ainsi à une aspiration populaire. Mais pas seulement. L'homme est fatigué et a compris qu'il ne pouvait plus assurer une aussi lourde charge dans son état de santé actuel. Il le dit clairement dans le message qu'il a adressé, hier, à la nation annonçant sa décision à accompagner l'Algérie pour la construction d'une nouvelle République. Sept engagements ont été faits par le chef de l'Etat. Sept engagements qui tracent la voie pour une Algérie nouvelle mais qui, surtout, donnent des garanties réelles, à tout le peuple, de la volonté du président à concrétiser ses revendications. «Je comprends tout particulièrement le message porté par les jeunes», a dit le président qui s'engage en premier à ne pas briguer un 5ème mandat. «Il n'en a jamais été question pour moi» a-t-il d'ailleurs assuré en raison de «mon état de santé et mon âge». Cependant, il s'assigne «comme ultime devoir envers le peuple» de contribuer à l'assise des fondations d'une nouvelle République. Son deuxième engagement est de reporter l'élection présidentielle pour «satisfaire une demande pressante que vous avez été nombreux à m'adresser» et afin «d'apaiser les appréhensions et ouvrir la voie à la sérénité». Le chef de l'Etat a annoncé également de procéder à des changements importants au sein du Gouvernement. Il a d'ailleurs accepté la démission du Premier ministre Ahmed Ouyahia, remplacé par Nourredine Bedoui et a créé le poste de vice-Premier ministre, confié à Ramtane Lamamra. D'autres changements vont suivre qui constitueront «une réponse adéquate aux attentes dont vous m'avez saisi», a affirmé Abdelaziz Bouteflika. C'est dans son 6ème engagement que le président a détaillé la composante du prochain gouvernement en écrivant «il sera formé un Gouvernement de compétences nationales bénéficiant du soutien des composantes de la Conférence nationale. Ce Gouvernement assumera la supervision des missions de l'administration publique et des services de sécurité». La Conférence nationale inclusive et indépendante représente le quatrième engagement du chef de l'Etat.
Une conférence équitablement représentative de la société algérienne comme des sensibilités qui la parcourent, sera dotée de tous les pouvoirs nécessaires pour élaborer et adopter «tous types de réformes devant constituer le socle du nouveau système». Ce sera «ma mission ultime en parachèvement de l'oeuvre dont Dieu Tout-Puissant m'a accordé la capacité et pour laquelle le peuple algérien m'a donné l'opportunité» estime le président. La conférence qui aura à sa tête une personnalité nationale indépendante, consensuelle et expérimentée, devra terminer ses travaux d'ici la fin de l'année et elle aura à présenter une nouvelle Constitution soumise au peuple par référendum et fixer la date de l'élection présidentielle à laquelle Bouteflika ne sera en aucun cas candidat. L'autre nouveauté annoncée par le président est l'autorité qui va se charger d'organiser la présidentielle. Il s'engage à la création d'une commission électorale nationale indépendante dont le mandat, la composition et le mode de fonctionnement seront codifiés dans un texte législatif spécifique inspiré des expériences et des pratiques internationales. Pour le septièmement et dernier serment, Abdelaziz Bouteflika s'engage devant le peuple «à ne ménager aucun effort pour que les Institutions, structures, démembrements de l'Etat et collectivités locales se mobilisent pour concourir à la pleine réussite de ce plan de travail (...) Je m'engage enfin, si Dieu m'accorde vie et assistance, à remettre les charges et les prérogatives de président de la République au successeur que le peuple algérien aura librement élu». Invitant les citoyens à prémunir l'Algérie contre «des déchirements», Bouteflika lance un ultime appel au peuple «je vous demande de me suivre et de m'aider».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha