RÉACTIONS INTERNATIONALES

la "voie du dialogue" saluée

Une affaire strictement «interne» respectée de par le monde.

Nombre de pays se sont félicités de la voie du dialogue suivie pour la normalisation de la situation et la préservation de la stabilité du pays tout en soulignant que la question est «une affaire strictement interne» de l'Algérie.
Ces pays ont indiqué suivre les derniers développements politiques en Algérie après l'annonce du report de l'élection présidentielle du 18 avril 2019 par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a également décidé de ne pas briguer un nouveau mandat.
Ainsi, la Russie a souhaité la poursuite du règlement des problèmes que traverse l'Algérie de manière constructive à travers le «dialogue national», avec en point de mire la préservation de la stabilité, dixit la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Mme Maria Zakharova.
«Nous souhaitons la poursuite du règlement des problèmes que traverse le pays, de manière constructive et responsable, à travers un dialogue inclusif et en focalisant sur la préservation de la stabilité (...) et en faveur de réformes politiques, sociales et économiques», a-t-elle déclaré dans une interview au quotidien économique russe Kommersant. Elle a ainsi affirmé que «ce qui se passe en Algérie est une affaire strictement interne d'un pays ami».
De son côté, le département d'Etat américain a exprimé son soutien aux efforts menés par l'Algérie pour trouver un chemin pour un «avenir basé sur le dialogue», en espérant toutefois le respecter du droit de «rassemblement» en «exprimant pacifiquement leurs points de vue» a déclaré le porte-parole du département d'Etat, Robert Palladino.
«Nous soutenons les efforts en Algérie pour trouver une nouvelle voie pour (l'avenir) basée sur un dialogue qui reflète la volonté de tous les Algériens et leurs aspirations à un avenir pacifique et prospère». Il a ajouté que son pays suit «de près les informations» relatives au report de l'élection en Algérie».