Accueil |Nationale |

CONSTANTINE

"Non à l'ingérence étrangère, problème familial"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Ils venaient de partout, de Constantine et même de la nouvelle-ville et des autres communes.

Deux millions de manifestants se sont exprimé, hier, contre le prolongement du mandat du président de la République Abdelaziz Bouteflika renouvelant l'appel à un changement radical au sein des hautes sphères du pouvoir. A Constantine, comme ailleurs dans les autres villes, les Constantinois sont sortis en famille manifester. Des femmes, hommes et enfants munis de drapeaux disaient «non au gouvernement actuel, lui demandant de partir». Pour eux, le Premier ministre Nouredine Bedoui et son adjoint Ramtane Lamamra n'ont pas convaincu pour leur sortie médiatique. Ils ont évité toutes les questions auxquelles il fallait répondre, disent les manifestants, qui jugent que c'est une fuite en avant.
La population distribuait de l'eau aux manifestants, alors que des bénévoles munis de sacs poubelles récupéraient les bouteilles vides. Sur les affiches, on pouvait lire, «non à la violation de la Constitution», «le peuple s'est réveillé», «40 millions d'Algériens vous surveillent» et plein d'autres lectures. là il faut dire que le peuple a innové. A 15 heures 30 minutes d'une seule voix, les manifestants ont chanté l'hymne national à vous donner la chair de poule. A cette manifestation des handicapés, se sont joints à la longue marche et jusqu'à l'heure où nous mettons sous presse celle-ci se tient toujours et le nombre de manifestants ne cesse d'augmenter. On continue à scander «liberté», «rendez-nous le pays», «non à l'ingérence étrangère, problème familial», «Macron dégage, c'est un problème algéro-algérien».
Pour ce quatrième vendredi de manifestation, la rue ne lâche pas, bien au contraire le nombre des manifestants est plus important. En effet, on comptait plus d'un million la semaine dernière, là ils sont au moins deux millions. Ils venaient de partout, de Constantine et même de la nouvelle-ville et des autres communes. Jeudi dernier, les employés de la direction de l'agriculture ont observé un rassemblement devant leur siège, alors que de nombreux artistes se sont rassemblés à leur tour devant le théâtre régional de Constantine. Dans les deux rassemblements, les mêmes revendications étaient exprimées par le peuple. Le plus remarquable dans tout cela, c'est la maturité atteinte par les manifestants.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha