Accueil |Nationale |

AU LENDEMAIN DES MARCHES MONSTRES EN ALGÉRIE

L'Union africaine soutient les décisions de Bouteflika

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

«Les marches immenses du vendredi 15 mars, des millions d'algériens ont rejeté massivement les décisions du chef de l'état».

L'Union africaine qualifiée plus souvent de syndicat des potentats d'Afrique, en rescousse au régime Algérien. En effet, le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appelé samedi au dialogue pour la mise en oeuvre des réformes annoncées par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a décidé de reporter l'élection présidentielle et de ne pas briguer un cinquième mandat. Après avoir annoncé suivre de «près» les développements en cours en Algérie, M. Faki Mahamat a lancé, dans un communiqué, «un appel au dialogue national pour la réalisation du nécessaire consensus pour la mise en oeuvre diligente de ces réformes dans la paix, la stabilité et la continuité de l'état». «Le président de la Commission se félicite également des décisions annoncées le 11 mars 2019 par le président Abdelaziz Bouteflika dans son plan en sept points, en particulier sa décision de ne pas se porter candidat à l'élection présidentielle», a ajouté le communiqué. Faki Mahamat s'est, dans le même contexte, félicité du «caractère pacifique des manifestations, qui témoigne d'une grande maturité et d'un esprit élevé de responsabilité de la part du peuple algérien et de tous les acteurs concernés». «Le président de la Commission exprime la pleine solidarité de l'Union africaine avec l'Algérie en cette phase particulière de son histoire. Il est convaincu que le peuple algérien trouvera, en lui-même, les ressources nécessaires pour relever les défis de l'heure et jeter les bases du renouveau national souhaité», a conclu le texte. Pour rappel, les marches immenses du vendredi 15 mars, des millions d'Algériens ont rejeté massivement les décisions du chef de l'état contenues dans sa lettre du 11 mars dernier. Il qualifié ces réformes proposées de manoeuvres et ruse du pouvoir politique en place visant à sauver le régime et spolier le mouvement populaire de son objectif de changement radical de système politique. Depuis l'annonce desdites réformes, la mobilisation s'est amplifiée davantage contre les tenants du pouvoir. La position de l'UA sera certainement interprétée comme une ingérence dans les développements politiques internes que connaît l' Algérie.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha