Accueil |Nationale |

TIZI OUZOU

25 assiettes foncières livrées aux investisseurs

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les opérations de viabilisation des zones d'activités sont lancéesLes opérations de viabilisation des zones d'activités sont lancées

Le wali de Tizi Ouzou, Abdelhakim Chater, vient de délivrer 25 autorisations de concession de terrains aux porteurs de projets à réaliser, au niveau de la wilaya.

La cérémonie, organisée au niveau de la wilaya, s'est déroulée en présence des présidents d'APC des localités concernées par les projets d'investissement, les chefs de daïras et les directeurs des secteurs concernés. Dans son allocution, le premier responsable de la wilaya a indiqué qu'il s'agit de la quatrième opération de ce genre.
En effet, cette opération s'inscrit dans la dynamique économique que connaît la région, en matière de développement. Une opération qui a, ajoute l'orateur, nécessité la mobilisation d'une enveloppe budgétaire estimée à quatre milliards de dinars et demi (4.155.471.258DA). Ces projets d'investissement dans divers créneaux pourront créer selon le premier responsable de la wilaya quelque 1127 emplois directs. Des emplois qui viendront sortir autant de familles de la précarité. Par ailleurs, il convient de mentionner que l'opération en question entre dans le cadre d'une vaste opération d'assainissement du foncier industriel local. Depuis son arrivée à la wilaya de Tizi Ouzou, le wali a impulsé une dynamique accélérée au travail mené précédemment par l'Assemblée populaire de wilaya. Des réussites, fruit d'un travail concerté entre les deux instances, commencent à porter leurs fruits. Des terrains destinés à faire office d'assiettes foncières ont été récupérés après des décennies d'inertie. Quelques centaines de terrains ont été attribués à des pseudos investisseurs mais ils ne serviront, finalement, pas à l'investissement.
Parallèlement à cette vaste opération de récupération du foncier, la wilaya et l'APW ont lancé une véritable offensive pour la relance des zones d'activités non opérationnelles. La toute dernière réussite en la matière est la relance effective d'une importante zone d'activité à Souamaâ, dans la daïra de Mekla. Cette dernière est, malgré son importance pour le développement de la wilaya, restée inactive à cause d'un conflit entre les propriétaires terriens et les services de l'Etat.
En effet, ces derniers se sont opposés à toutes les tentatives d'expropriation, tout en présentant des actes de propriété prouvant que les terrains leur appartiennent.
L'administration, de son côté a marqué son refus de reconnaître des actes qu'elle n'a pas délivrés.
Ainsi, le litige restera pendant, durant deux décennies. Il aura donc fallu des négociations menées par l'APW avec les propriétaires afin de parvenir à un accord qui arrange les deux parties.
Récemment, un conseil de wilaya a été spécialement consacré à ce problème. Lors de cette rencontre, une délibération a été votée à l'unanimité, chose rare d'ailleurs, pour l'indemnisation des expropriés.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha