Accueil |Nationale |

LE DÉFICIT COMMERCIAL EXPLOSE

1,4 milliard de dollars en janvier 2019

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Le port d'algerLe port d'alger

Les exportations ont baissé de 38,3%, selon des chiffres provisoires.

Le déficit commercial de l`Algérie a atteint 1,436 milliard de dollars en janvier 2019, contre un déficit de 45 millions en janvier 2018, soit une hausse du déficit de 1,39 milliard de dollars, selon les chiffres répercutés par l'APS. Les exportations algériennes ont chuté en s'établissant à 2,367 milliards de dollars (mds usd) en janvier 2019, contre 3,835 mds/usd en janvier 2018, en baisse de 38,3%, indique le Centre national des transmissions et du système d'information des douanes (Cntsid), qui précise que les chiffres de janvier 2019 sont provisoires, alors que ceux de janvier 2018 sont consolidés. Quant aux importations, elles ont connu une très légère baisse, pour s'établir à 3,803 mds/usd en janvier 2019 contre 3,880 mds/usd au même mois de l`année 2018, soit une baisse de 1,98%. Les exportations ont assuré la couverture des importations, à hauteur de 62% en janvier 2019 contre le taux très satisfaisant de 99% atteint en janvier 2018. Les exportations des hydrocarbures, qui ont représenté l'essentiel des ventes algériennes à l'étranger en janvier 2019 (90,32% du volume global des exportations), ont chuté également pour s'établir à 2,14 mds/usd contre 3,58 mds/usd en janvier 2018, reculant ainsi de 1,44 md/usd (-40%). Les exportations hors hydrocarbures (hhy), qui restent marginales avec 9,7% de la valeur globale des exportations, ont également baissé, pour s'établir à 229 millions/usd en janvier 2019, contre 250 millions/usd en janvier 2018 (-8,4%). Les exportations hhy sont composées des demi-produits, avec 175 millions usd en janvier 2019 (182 millions en janvier 2018), des biens alimentaires avec 31 millions (même montant en janvier 2018), des produits bruts avec 2 millions usd (26 millions), des biens d'équipement industriels avec 19 millions usd (8 millions) et des biens de consommation non alimentaires avec 2 millions (même montant en janvier 2018). Les services des douanes signalent toutefois, une légère baisse des importations alimentaires dont la facture s'est établie à 733 millions usd en janvier 2019 (851 millions), soit -14%.Concernant les produits énergétiques et lubrifiants (dont les carburants notamment), ils ont été importés pour un montant de 59 millions usd (101 millions), en baisse de plus de 41%. Les autres produits, dont les importations ont aussi connu une baisse, quoique faible, sont les biens de consommation non alimentaires, qui se sont chiffrés à 512 millions usd (513 millions), et les demi-produits, avec 922 millions usd (992 millions). Par contre, des hausses d'importations ont été enregistrées pour les groupes des biens d'équipement agricoles et industriels, ainsi que les produits bruts. Ainsi, les biens d'équipement agricoles ont été importés pour un montant de 47 millions usd (37 millions), les biens d'équipements industriels pour 1,36 milliard/usd (1,24 milliard) et les produits bruts pour 172 millions/usd (146 millions). Les deux principaux partenaires commerciaux de l'Algérie sont la France, en tant que premier client et la Chine, premier fournisseur du pays.
Il est constaté que la France a été le premier client de l'Algérie en janvier 2019, supplantant ainsi l'Italie, qui avait occupé le premier rang des clients du pays, durant plusieurs années, jusqu'à fin 2018, alors que la Chine maintient sa place de premier fournisseur.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha