Accueil |Nationale |

BÉJAÏA

Nouvelle manifestation de rue

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Alors que les lycées continuent à boycotter leurs établissements scolaires, c'était, hier, au tour des travailleurs, enseignants et stagiaires du secteur de la formation professionnelle de battre le pavé des artères principales de la ville de Béjaïa de se solidariser avec le mouvement national et de marquer leur adhésion aux demandes exprimées dans la rue à travers des manifestations hebdomadaires.
Plusieurs centaines de personnes, enseignants, stagiaires et travailleurs, relevant de ce secteur ont, à leur tour, dit non aux solutions proposées par l'équipe dirigeante, reprenant à leur compte les revendications de la rue en relation, notamment, avec le départ du système. Drapés de l'emblème national et celui de tamazight, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, tous des employés et stagiaires du secteur de la formation professionnelle, ont scandé des slogans allant dans le sens du changement souhaité, depuis des semaines, par le peuple algérien dans sa majorité. Ni les partis, encore moins certaines personnalités qualifiées «d'opportunistes», n'ont pas été épargnés par les marcheurs. Comme de coutume, la manifestation s'est déroulée dans le calme. Aucun slogan n'a enfreint les traditionnels mots d'ordre du mouvement.Pendant près de deux heures, les manifestants ont parcouru plusieurs kilomètres, sous le regard des passants et des citoyens qui, tout en admirant la manifestation, s'interrogent sur l'avenir immédiat du mouvement et surtout l'absence de réponse du pouvoir, notamment après le raz de marée de vendredi dernier.
Après les avocats, les juges, le personnel de la santé, de l'éducation et présentement celui de la formation professionnelle, c'est aujourd'hui au tour des fonctionnaires des collectivités locales et de la Protection civile, de dire, eux aussi, leurs mots à travers une marche de protestation. Les étudiants aussi, comptent réinvestir la rue pour la troisième fois depuis le début des événements. Ainsi, le peuple, à travers toutes ses composantes socioprofessionnelles, continue à affirmer ses choix dans un élan empreint de maturité et de civisme, au point de susciter l'admiration du monde entier, devenant un exemple à suivre qui a battu en brèche tous les clichés qui lui collaient à la peau, jusque-là

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha