Accueil |Nationale |

RÉACTION DE LA FRANCE

Ali Ghediri et Mohcine Belabbas dénoncent

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La position affichée par la France sur les grandes manifestations du peuple contre le pouvoir, suscite toujours des réactions. Après le rejet catégorique des Algériens de ce qu'ils ont qualifié «d'ingérence» française dans une question interne, hier c'était au tour de Ali Ghediri, ancien candidat à la présidentielle, et de Mohcine Belabbas, président du RCD, de dénoncer le «parti pris de la France en faveur du pouvoir». «La France, par la déclaration de son président, a pris partie pour le pouvoir et non pas avec le peuple», a déclaré Ali Ghediri, ajoutant que «même si Paris a tenté de corriger son attitude, le coup était déjà parti». Pour lui, «l'éthique politique aurait dicté à la France de respecter un minimum de neutralité».
De son côté, Mohcine Belabbas dit: «La première lecture que je fais de la position française est qu'il y a eu une précipitation. Il s'agit d'une adoption du plan de sortie de crise attribué au président Bouteflika. En fait, c'est la France qui a donné ce plan. A peine a-t-il été rendu public que Paris l'a immédiatement salué.

Suivez ces commentaire via le flux RSS Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha