Accueil |Nationale |

BLOUSES BLANCHES, FONCTION PUBLIQUE, FILS DE CHAHIDS ET ETUDIANTS

Tizi Ouzou en ordre de bataille

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les blouses blanches pour une même causeLes blouses blanches pour une même cause

A l'université de Tizi Ouzou, des réunions marathons sont organisées afin de dégager une plate-forme de réflexion qui contiendrait des propositions pour accompagner le mouvement.

La ville de Tizi Ouzou a connu, hier, une journée dédiée aux grandes marches. Plusieurs corporations ont battu le pavé, hier, dans la matinée jusqu'à la mi-journée suite à des appels lancés par de nombreux syndicats. Des marches aux couleurs différentes, mais portant le même slogan.
Ce sont d'abord les fils et les veuves de chahids qui ont scandé des slogans hostiles au prolongement du quatrième mandat de Bouteflika. Les centaines de marcheurs seront relayés par les blouses blanches qui ont répondu à l'appel de leurs syndicats. Ils étaient en effet plusieurs milliers à marcher dans la ville des Genêts pour dénoncer le viol de la Constitution et le prolongement du mandat.
De son côté, le personnel de la santé, médecins, infirmiers et paramédicaux est descendu dans la rue scandant également des slogans exprimant le refus de la corporation des propositions émises dans les deux dernières lettres. Ils étaient plusieurs milliers de travailleurs du secteur de la santé venus de toutes les communes et des structures de santé de proximité. La marche des blouses blanches a également vu la participation des pharmaciens venus en masse apporter leur soutien au mouvement populaire. Parallèlement à cette grandiose mobilisation des blouses blanches, les fonctionnaires de la fonction publique ont organisé une grande marche portant les même slogans. «Système dégage!». Enfin, comme il est d'usage à présent, le mardi est jour de marche pour les étudiants de toutes les facultés de l'université de Tizi Ouzou. Ils étaient plusieurs dizaines de milliers à battre le pavé pour réitérer, en compagnie des enseignants, la position tranchée de l'université en faveur de la cause du peuple sortie dans la rue pour appeler le système à dégager afin qu'une IIe République soit mise en marche.
A rappeler par ailleurs, que l'université de Tizi Ouzou connaît une activité intense ces derniers jours.
Des réunions marathons sont organisées conjointement par les étudiants et les ATS et enseignants afin de dégager une plate-forme de réflexion qui contiendrait des propositions pour accompagner le mouvement. Cette semaine, les universitaires semblent cheminer vers un croquis d'un projet de société qui puisse garantir la pérennité d'un Etat de droit et des libertés pour tous les Algériens sans exception. Un projet de société attaché à la modernité avec toutes les richesses de l'Algérie.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha