Accueil |Nationale |

ANNABA

La santé fortement mobilisée

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
La santé fortement mobilisée

L'importante mobilisation des professionnels de la santé à Annaba, contre le prolongement du 4e mandat, a été marquée par le renfort du personnel de la Fonction publique, Trésor public, Algérie télécom et des hommes de loi.

Un jour exceptionnel était ce mardi, qui a vu une mobilisation, vraisemblablement similaire à celle de chaque vendredi. Bien que le service minimum ait été observé dans les structures hospitalières de la wilaya de Annaba, les blouses blanches, (médecins, personnel paramédical, étudiants en médecine, professeurs universitaires et pharmaciens), ont dit, non à la prolongation du 4e mandat. Par centaines, le corps médical de Annaba, drapé de l'emblème national, muni de pancartes et autres banderoles sur lesquelles on pouvait lire des slogans considérables, slogans contre le prolongement du 4e mandat (Troisième âge dégage) et contre le système (Nhebtou lebled ya serakin); ils se sont rassemblés à la place du 1er Novembre, avant de sillonner le Cours de la révolution et se diriger vers le siège de la DSP. Tout au long de leur itinéraire, les marcheurs ont scandé d'innombrables slogans, parfois sous les applaudissements des passants. Le mouvement était tel un raz de marée blanc, qui déferlait sur le centre-ville. Avec les mêmes mots d'ordre, les employés de la fonction publique, du Trésor public et de la poste de Annaba, ont observé, de leur côté, leur énième mouvement de protestation contre la prolongation du 4e mandat. Rassemblés sur la place du 1er Novembre, ces travailleurs de l'Etat, ont affiché une détermination sans précédent au soutien du mouvement populaire, focalisé sur une seule revendication: le départ du système, la dissolution du Parlement, des partis, alliés et opposants, ainsi que toutes les assemblées élues (APC/APW). Des institutions cataloguées pour leur falsification du scrutin. Même son de cloche du côté des avocats et des magistrats de la cour de Annaba. En robe noire, les hommes de loi ont organisé, depuis le début de la protestation du 22 février dernier, le 4ème rassemblement. Sans changer de revendications, les robes noires ont qualifié la prolongation du 4e mandat du président Bouteflika d'illégitime et d'anticonstitutionnelle. Il est à noter que depuis l'amorce de la protestation, le 22 février dernier, la mobilisation est quasi quotidienne à Annaba. il ne se passe pas un jour sans que les travailleurs de tel ou tel autre secteur n'investissent la rue pour maintenir la pression et s'expriment sur l'actualité politique, dire non à la prolongation du 4e mandat et exiger la chute du système politique en place.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha