Accueil |Nationale |

LAMAMRA LORS DES PASSATIONS DE CONSIGNES AVEC SON SUCCESSEUR

"Nous avons une diplomatie anticipative"

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

M.Sabri Boukadoum a pris ses fonctions, hier à Alger, à la tête du ministère des Affaires étrangères, en remplacement de M. Ramtane Lamamra. Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs au siège du ministère, M. Boukadoum a appelé les cadres du ministère à faire preuve de «vigilance et de discipline en cette conjoncture particulière et à protéger le pays», affirmant que «notre appartenance à notre mère patrie ne devrait point faire l'objet de divergence».
Il a affirmé que le ministère des Affaires étrangères et le corps diplomatique se dressaient «en rempart face à tous les défis», ajoutant que les membres du secteur «sont les acteurs des batailles pacifiques et silencieuses». «Nous avons une diplomatie anticipative», a-t-il ajouté.
Le nouveau ministre a également appelé les cadres du ministère à «la persévérance dans le travail», précisant que «l'Algérie est notre charte et référence et la Déclaration du 1er Novembre, notre guide. Nous ne craignons pas les conditions difficiles, mais nous nous soucions de nos performances dans de telles circonstances».
Il a exhorté, dans ce sens, les cadres du ministère à défendre «la souveraineté de l'Algérie et à demeurer fidèles au pays et au sang des vaillants martyrs et à tous ceux qui ont lutté pour la liberté de l'Algérie».
M.Boukadoum a assuré les membres de la communauté nationale établie à l'étranger qu'il n'y aura «ni exclusion ni injustice ni abus dans les traitements destinés à la communauté nationale à l'étranger». Il a adressé, en outre, ses remerciements au président de la République pour la confiance placée en sa personne, saluant le travail accompli par M. Lamamra à la tête du ministère et tous ses efforts fournis «au service du pays».
Pour sa part, M.Lamamra a félicité le nouveau ministre installé «en cette phase aussi importante que sensible», exprimant sa conviction de la capacité de M. Boukadoum a accomplir ses missions et «à améliorer la performance de la diplomatie algérienne et la qualité de son apport dans la consécration du rôle pionnier de l'Algérie au sein des organisations, dont elle est membre et ses relations bilatérales avec ses partenaires étrangers». M. Lamamra a également remercié le président de la République pour lui avoir donné «l'occasion d'assumer le poste de chef de la diplomatie algérienne dans des conditions professionnelles spéciales».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha