Accueil |Nationale |

ATTRIBUTION DE LA PUBLICITÉ À LA PRESSE

Bedoui joue la transparence

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Bedoui joue la transparence

Le gouvernement a décidé, hier, d'adopter l'objectivité dans l'attribution de la publicité publique et d'examiner les dossiers d'agrément des partis, associations et syndicats.

Le gouvernement Bedoui, installé la veille de la démission du désormais ex-chef d'Etat, Abdelaziz Bouteflika et qui devra rester en place, selon l'article 104 de la Constitution jusqu'à l'élection d'un nouveau chef d'Etat, a tenu, hier, sa première réunion. Lors de cette réunion, les décisions prises par le gouvernement semblent viser un retour vers la légalité et le respect strict des lois régissant le pays. Plusieurs décisions ont ainsi été prises outre l'examen et l'adoption de plusieurs projets de décrets exécutifs. En ce qui concerne les nouvelles orientations décidées hier, il y a lieu de citer l'adoption de la transparence et de l'objectivité dans l'attribution de la publicité publique, sans exclusion, ni discrimination aucune entre l'ensemble des médias publics et privés. Pour ce faire, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement a été chargé d'examiner et de mettre en oeuvre les outils et mécanismes juridiques, réglementaires et procéduraux dans l'objectif de sa régulation. Le gouvernement s'est engagé également à examiner et traiter l'ensemble des dossiers déposés auprès du ministère de l'Intérieur, relatifs à l'agrément des partis politiques et des associations à caractère national et interwilayas, en chargeant le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire de l'application de cette procédure, conformément aux conditions énoncées dans la loi organique relative aux partis politiques et celle relative aux associations. Les dossiers relatifs à l'agrément des syndicats déposés auprès du ministère du Travail seront également pris en charge par ce département. Par ailleurs, plusieurs projets de décrets ont été examinés à l'exemple de celui fixant les modalités de fonctionnement du compte d'affectation spéciale intitulé «fonds spécial pour l'exploitation du système informatique de l'administration des douanes». Le projet de décret exécutif portant dissolution du centre de formation professionnelle et d'apprentissage Mustapha Ben Brahim de la wilaya de Sidi Bel Abbès et le transfert de ses actifs à la Société commune algérienne de fabrication de systèmes électroniques (Scafse) a aussi été examiné ainsi que deux projets de décrets exécutifs complétant la liste des établissements hospitaliers spécialisés annexés au dé cret exécutif n° 97-465 du 2 décembre 1997 fixant les règles de création des établissements hospitaliers spécialisés, leur organisation et fonctionnement dans plusieurs wilayas du pays.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha