Accueil |Nationale |

LA BALANCE COMMERCIALE ENREGISTRE UN EXCÉDENT DE 313 MILLIONS DE DOLLARS

L'Algérie droite dans ses bottes!

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Les marches pacifiques historiques qui ont provoqué le départ précipité du chef de l'Etat n'ont en rien négativement impacté la bonne tenue de l'économie nationale.

Il y a comme quelque chose de fabuleux dans le Hirak algérien. Un heureux présage. Les marches pacifiques historiques qui ont provoqué le départ précipité du chef de l'Etat n'ont, en effet, en rien impacté négativement la bonne tenue de l'économie nationale. Mieux encore: la balance commerciale a enregistré un excédent de 313 millions de dollars durant les deux premiers mois de 2019. Une année charnière sur le plan politique qui n'est pas faite pour arranger les affaires du pays sur le plan économique, si la crise actuelle devait persister trop longtemps. L'Algérie négocie un tournant qui doit s'avérer déterminant pour les années à venir. Pour de nombreuses générations certainement. La période de transition qu'elle traverse demeure incontestablement l'ultime marche à ne pas rater pour qu'elle soit propulsée au rang de pays démocratique et de nation développée. Son potentiel économique est attesté même si pour le moment elle demeure encore dépendante du secteur des hydrocarbures, de son pétrole essentiellement. Ce qui ne l'empêche pas de réaliser des performances de premier ordre comme celle rendue publique hier. Elle est d'autant plus appréciable car elle concerne le déficit commercial du pays qui s'est terriblement creusé avec la dégringolade des prix du pétrole. Surprise! C'est au moment où la plupart des économistes ont tiré la sonnette d'alarme depuis qu'il traverse une crise politique porteuse de potentielles conséquences économiques désastreuses que l'Algérie, droite dans ses bottes, affiche des indicateurs économiques rassurants. La trésorerie du pays va mieux. La saignée a pu apparemment être stoppée. Pas d'incendie donc à l'horizon qui puisse mettre le feu à la «maison». Les chiffres virent au vert. «La balance commerciale a connu un excédent de 313 millions de dollars durant les deux premiers mois de l'année en cours, contre un déficit commercial de 671 millions durant la même période de 2018», indiquent les statistiques rendus publics, hier, par la direction générale des douanes (DGD). Les ventes à l'étranger ont progressé de 11,14% qui correspond à une hausse de 7,65 millions de dollars durant cette période. «Les exportations algériennes ont augmenté à 7,635 milliards de dollars en janvier et février de l'année en cours, contre 6,870 milliards de dollars à la même période de 2018» précisent les données de la direction des études et de la prospective des douanes qui demeurent à un stade provisoire.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha