Accueil |Nationale |

LES ÉTUDIANTS EN JOURNALISME LANCENT UNE INITIATIVE CITOYENNE

Comment lutter contre les fake news

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

On a rencontré à la Grande-Poste, des jeunes étudiants en journalisme qui ont lancé depuis le début du Hirak une «initiative intitulée 'Journalisme de l'étudiant Libre JEL+''». Les membres du groupe exercent exclusivement sur les réseaux sociaux. Le timing de la création de cette plate-forme digitale est loin d'être anodin. «Étant concernés par la situation politique du pays d'une part, et de l'émergence des fake news sur la Toile d'autre part, nous avons voulu contrecarrer ce genre d'informations en mettant en avant les diverses informations relatives au mouvement populaire que l'Algérie connaît ces derniers temps», indique Mounir Djabri, l'un des fondateurs, soulignant qu'ils traitent les informations avec un maximum de crédibilité, d'objectivité et surtout en respectant l'éthique du domaine journalistique. De son côté, contacté par nos soins, le politologue, Abderrazak Saghour, estime que l'étudiant algérien reprend sa place sur la scène politique! «L'étudiant est l'agneau du changement, il est l'auxiliaire et le maillon fort qui instaurera un Etat fort et démocratique», explique le spécialiste. Pour sa part, l'activiste, Hamou Merzouk, a estimé que «la révolte des étudiants est artistique. Ils ont une touche particulière.
Ils sont jeunes dynamiques et artistiques, même leurs pancartes et slogans ont une touche harmonieuse», ajoutant que «les étudiants sont eux, le coeur et les colonnes vertébrales de tous les mouvements de protestation. Ils envoient de jour en jour des messages forts».

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha