Accueil |Nationale |

SE DISANT VICTIME D'UNE CAMPAGNE DE DÉNIGREMENT

Le Groupe Etrhb se défend

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Assailli par une campagne de dénigrement qui s'apparente à un lynchage médiatique, le Groupe Etrhb de Ali Haddad monte au créneau.

«La campagne de dénigrement contre le Groupe Etrhb a atteint, depuis quelque temps, des proportions inacceptables et s'apparente, de plus en plus, à une cabale à laquelle n'échappe ni l'entreprise elle-même ni ses cadres et employés», a indiqué un communiqué du groupe, envoyé à notre rédaction affirmant que la stigmatisation connaît son point culminant, «notamment, depuis l'arrestation de son président», Ali Haddad dont la cause de son arrestation est due en fait à sa détention d'un deuxième passeport «légalement délivré par une autorité compétente». Dans son communiqué, le Groupe Etrhb se dit qu' il n'a aucunement l'intention de se soustraire aux contrôles légaux, «encore moins à contester toute décision qui pourrait être rendue par la justice de notre pays, en laquelle notre confiance est totale». En revanche, le Groupe refuse que sa notoriété et que l'honneur de ses employés soient salis par des parties malintentionnées. «Les 7000 femmes et hommes qui travaillent dans cette entreprise sont des Algériens qui partagent avec leurs concitoyens cette soif de changement pour plus de liberté, de justice et de transparence à tous les niveaux», note le document de l'Etrhb soulignant que ces mêmes travailleurs «refusent qu'on doute de leur intégrité et tiennent pour responsables les auteurs de ces allégations et les médias qui les véhiculent, quant aux portées et aux conséquences de cet acharnement sans précédent». Plus alerte, le communiqué prend à témoin l'opinion publique que cette escalade, injustifiée, pourrait conduire à des conséquences fâcheuses, aussi bien sur l'entreprise, que sur ses employés.Enfin, en guise d'une démarche transparente, le Groupe a rendu publiques plusieurs données concernant l'attribution de marchés et de mobilisation des financements nécessaires à ses projets d'investissement.S'agissant des marchés publics, le Groupe Etrhb a toujours concouru, dans le cadre des avis d'appels d'offres nationaux et internationaux, à travers des soumissions aux côtés d'entreprises nationales et étrangères. Cela dans le respect total des principes généralement admis, en l'occurrence l'égalité d'accès à la commande publique, l'équité entre operateurs et la transparence.En effet, entre 2009 et 2018, le Groupe a présenté des offres à travers 391 soumissions et il n'a été attributaire que de 76 projets, tous secteurs confondus (soit moins de 20%).

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha