Accueil |Nationale |

LA DISTRIBUTION DES LOGEMENTS TOURNE AU PUGILAT

Plusieurs personnes interpellées à Annaba

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Le responsable a été évacué in extremis, par le service d'ordre, au siège de la wilaya de Annaba.

Les bénéficiaires des 650 unités de logements promotionnels aidés, d'El Berka Ezzarga, en perdant patience, ont, dans une action, la première du genre à Annaba, investi le bureau du directeur du logement de la wilaya de Annaba. L'acte est motivé par le non-aboutissement d'une situation qualifiée d'insoutenable. «Nous avons payé des logements qu'on ne voit toujours pas venir», nous dit-on. Cette irruption dans l'institution et l'agression du responsable, a suscité l'indignation des employés. Le commis de l'Etat a été évacué au siège de la wilaya de Annaba, pendant que les services de sécurité, dépêchés sur les lieux, ont interpellé plusieurs demandeurs. Ces derniers ont fait savoir qu'ils n'avaient nullement l'intention de porter atteinte à la personne du directeur. «Ils voulaient juste lui parler, lui qui refusait à chaque fois de les recevoir», ont expliqué d'autres bénéficiaires de ce programme de 650 unités LPA. Ce dernier, jusqu'à la mise sous presse était aux arrêts pour escroquerie. Situation retenue à l'actif de l'entreprise turque Kartaz, chargée de la réalisation. Autres lieux et mêmes revendications à la daïra de Berrahal, où les habitants ont fermé les sièges de l'APC et de la daïra. Un acte survenu suite au refus de distribuer le quota de 500 logements accordés par la wilaya. Les demandeurs ont revendiqué un quota de 1000 unités, pour satisfaire relativement leurs demandes.
Pour faire valoir ce droit, des centaines de postulants au logement social, ont procédé à la fermeture pure et simple de l'entrée principale de l'APC et de la daïra, a-t-on constaté sur place. Notons que jusqu'à la rédaction de l'article, les accès des deux institutions de l'Etat demeuraient fermées, sous le regard des services de police qui, sans intervenir, tentaient de calmer les esprits des protestataires.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha