Accueil |Nationale |

BOUIRA

L'ANARCHIE S'INSTALLE

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Hier et dans plusieurs services publics, le citoyen ne savait plus où donner de la tête. Les services de l'APC par exemple ont fermé et il fallait se déplacer à l'antenne du quartier Ouled Bouchia, à la sortie sud du chef-lieu pour légaliser un document. La SDC aussi a gardé ses portes closes devant les clients du fournisseur énergétique. Les Domaines, certains bureaux de poste, des administrations publiques ont répondu favorablement à cet appel à la grève lancé à travers les réseaux sociaux. La grève est certes un droit constitutionnel, un moyen de pression pour faire valoir des revendications, mais régie par des textes de lois. Répondre au premier appel anonyme à travers Facebook s'apparente plus à une volonté de faire régner l'anarchie. La grève s'organise après vote au sein d'une assemblée générale qui réunit les fonctionnaires affiliés à un syndicat ou organisés en association. Elle se décrète à travers un préavis qui clarifie les revendications, les dates de début et de fin du débrayage. Hier à Bouira, une anarchie a prévalu et les seuls perdants sont et seront les honnêtes citoyens; les contribuables qui payent ces fonctionnaires. Parce que la majorité des administrations avait prolongé le week-end dernier en recourant à un arrêt de travail pendant toute la semaine, hier à la Cnas il y avait un monde fou. Tout le monde est pour le changement exigé par le peuple à travers les huit marches, mais ce changement c'est aussi celui de ces mentalités héritées de l'ancien système. L'Algérie se portera mieux le jour où tout le monde fera convenablement son travail. Que les grévistes du Facebook donnent l'exemple en travaillant plus au lieu de saisir la moindre occasion pour aller vaquer à des occupations et des convenances personnelles en prétextant une grève qui n'a aucune raison d'être. Beaucoup de ceux qui marchent le vendredi sont ceux qui le reste de la semaine refusent de faire leurs devoirs respectifs à l'égard du peuple. Le Hirak restera un moment historique de ce pays, la première étape pour l'instauration d'une vraie République.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha