Accueil |Nationale |

APPELS ANONYMES À LA GRÈVE

Béjaïa n'a pas suivi

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

La ville de Béjaïa et ses différentes régions ont vécu la journée d'hier dans une activité totale. Tous les secteurs ont fonctionné normalement. Aucun mouvement de grève n'a été noté, contrairement à la semaine précédente au cours de laquelle l'activité a été paralysée au niveau de nombreux secteurs d'activité, notamment étatiques. Exception faite de la SDE ex-Sonelgaz, l'activité battait son plein partout ailleurs, où les employés s'affairaient à rattraper tout le retard de la semaine dernière. Une première pour Béjaïa, qui avait jusque-là pour habitude de «dégainer» au moindre geste». Hier, tous les secteurs ont fonctionné normalement. Algérie poste a ouvert ses portes à ses clients, le secteur de la santé a reçu normalement les patients. Partout l'activité était une réalité, au grand bonheur des administrés qui craignaient encore jusqu'au début de la matinée, la même paralysie vécue la semaine dernière. Le scénario vécu la semaine dernière faisant de Béjaïa, l'une des trois wilayas qui ont répondu au mot d'ordre de grève, avait provoqué une réaction salutaire de la part de nombreuses personnalités connues dans la région, ainsi que certaines associations, notamment des parents d'élèves, qui ont conséquemment multiplié les appels à rejeter le mot d'ordre de grève. S'appuyant sur la singularité qui a marqué la région lors du précédent appel, les citoyens et les associations ont mis en avant la volonté de ces anonymes d'«isoler la région de Béjaïa» pour l'inciter «à agir en solo». Une manière de la «stigmatiser» par rapport aux autres régions du pays. Les intervenants, pour décrier le mort d'ordre de grève anonyme, ont surtout insisté sur ses retombées négatives, notamment la scolarité des enfants, d'autant plus que la période coïncide avec celle des examens. Les parents d'élèves ont expressément tenu une assemblée générale pour décider d'accompagner leurs enfants à leurs établissements scolaires respectifs. Ce qui fut fait hier. Devant le lycée Les Hammadites ex-polyvalent, les parents étaient très conséquemment présents pour s'assurer que leurs progénitures ont effectivement rejoint leurs classes.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha