Accueil |Nationale |

POURSUITE DE LA GRÈVE À TIZI OUZOU

Inquiétude des parents d'élèves

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une grève avait été lancée, il y a une dizaine de jours via facebookUne grève avait été lancée, il y a une dizaine de jours via facebook

le service minimum est assuré notamment dans les sièges des mairies où certains documents administratifs sont délivrés aux citoyens.

La grève générale observée dans le secteur public et les établissements scolaires de la wilaya de Tizi Ouzou, depuis dimanche dernier et dont on dit qu'elle se poursuivra encore jusqu'au 18 avril prochain, a fait réagir la Fédération des associations de parents d'élèves de la wilaya de Tizi Ouzou. En effet, les responsables de cette fédération ont lancé un appel pour la reprise des cours après une semaine de grève ayant touché aussi bien les écoles primaires, les collèges que les lycées de la wilaya. Une grève pour rappel qui avait été lancée il y a une dizaine de jours via facebook et dont les auteurs ne sont pas clairement identifiés. Suite à la tournure prise par cette grève qui a l'air de s'éterniser, Youcef Challal, président de la Fédération des associations des parents d'élèves de la wilaya de Tizi Ouzou, a lancé un appel pour libérer les élèves de cette «prise d'otages». Selon ce représentant des parents d'élèves, «les élèves doivent reprendre le chemin de l'école car le troisième trimestre est très court et si cette grève se poursuit, les élèves, surtout ceux des classes d'examen, seront sérieusement pénalisés». Le même représentant a précisé que les enfants devraient être épargnés de ce combat politique et ce sont les adultes qui devraient continuer de le mener. Youcef Challal a rappelé que depuis dimanche dernier, les parents d'élèves qui accompagnent leurs enfants à l'école sont surpris de constater chaque jour que les établissements scolaires sont en grève et complètement déserts. Et de s'interroger: «Jusqu'à quand cette situation va-t-elle durer?». Des informations persistantes font état de la poursuite de cette grève jusqu'au 18 avril prochain. Il y a lieu de rappeler qu'initialement, la grève générale enclenchée dimanche dernier devait durer seulement trois jours. Mais tout le monde a été surpris de découvrir que le débrayage n'a pas été levé et que la grève s'est poursuivie dans presque tous les secteurs d'activités publiques. Quelques appels ont été lancés par certains maires pour la suspension de cette grève qui pénalise les citoyens. Il y a toutefois lieu de préciser ici que le service minimum est assuré notamment dans les sièges des mairies où certains documents administratifs sont délivrés aux citoyens à l'instar des certificats de décès et des inscriptions des naissances.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha