Accueil |Nationale |

LES MAGISTRATS SE RASSEMBLENT DANS PLUSIEURS VILLES DU PAYS

Ils n'abandonnent pas leurs revendications

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Les avocats et juges ont observé des rassemblements devant les Palais de justiceLes avocats et juges ont observé des rassemblements devant les Palais de justice

D'Alger, Blida, Béjaïa ou de Tébessa, ils ont insisté sur le rôle que doivent jouer les magistrats dans la période de transition.

Dans les quatre coins de la République, les hommes et les femmes en robes noires sont sortis pour la énième fois crier leur ras-le-bol et exiger le départ immédiat du système en place. Les magistrats, de plus en plus rigoureux, prennent de véritables décisions qui auront un impact sur l'avenir du pays. A savoir l'annulation de l'élection présidentielle, notamment après avoir indiqué leur refus catégorique d'encadrer et de superviser une quelconque élection. Hier, les magistrats, sont sortis par centaines, revendiquer une justice libre et indépendante. Les avocats et juges ont observé des rassemblements devant les Palais de justice de leurs willayas respectives.Ils scandaient, «libérez l'Algérie...Système dégage.
20 ans barakat. Nos revendications sont pourtant légitimes»... et d'autres slogans hostiles au pouvoir. Ils ont encore une autre fois souligné leur soutien indéfectible aux revendications du peuple en proposant une vision pour une sortie de la crise permettant d'assurer la stabilité du pays. Ils ont mis l'accent sur la rupture véritable avec le pouvoir et avec tous ceux qui ont joué un rôle dans la crise que traverse le pays.
D'Alger, Blida, Béjaïa ou de Tébessa, ils ont insisté sur le rôle que doivent jouer les magistrats dans la période de transition. Après que le ministère de la Justice a indiqué que le taux d'abstention des magistrats pour superviser l'élection est très faible, les hommes de loi, sont sortis lui répondre en se mobilisant dans les quatre coins de la République. «La révision exceptionnelle des listes électorales ne se déroule pas, nous refusons de participer à cette opération, qui d'ailleurs n'aura pas lieu», indique un juriste lors d'un rassemblement observé à Alger. Ainsi, la mobilisation continue et le combat d'une justice indépendante vient juste de commencer, font savoir les hommes de loi... Les avocats participant à ce sit-in, ont indiqué aussi, qu'ils se sont rassemblés afin de protester et d'exprimer leur solidarité avec les jeunes manifestants arrêtés arbitrairement cette semaine par les services de sécurité...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha