Accueil |Nationale |

ALORS QU'IL EST VIVEMENT CONTESTÉ PAR LA BASE

Sidi Saïd temporise son départ

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Jeudi dernier, la section syndicale des télécommunications s'est réunie devant le siège de la Centrale syndicale pour demander le départ du secrétaire général de l'organisation.

Il ne cède pas à la pression. Le secrétaire général de la Centrale syndicale de l'Ugta se montre imperturbable. Abdelmadjid Sidi Saïd ne compte pas partir de sitôt. Ce dernier a démenti, jeudi dernier, l'information portant sur sa démission de l'organisation syndicale. Malgré la forte contestation de la base et la multiplication des actions par les différentes fédérations syndicales qui demandent son départ en urgence, le secrétaire général s'entête. «Je n'ai pas démissionné», a-t-il affirmé dans une déclaration à la presse. Le patron de la Centrale syndicale assure qu'il ne se portera pas candidat lors du prochain congrès, mais refuse de quitter la direction illico presto comme le réclament ses adversaires. Jeudi dernier, la section syndicale des télécommunications s'est réunie devant le siège de la Centrale syndicale pour demander le départ du secrétaire général de l'organisation. Mercredi dernier, des centaines de travailleurs ont observé un sit-in devant la Maison du peuple pour réclamer le départ immédiat du secrétaire général. Représentant différentes fédérations nationales, les travailleurs sont venus en force pour faire pression sur le patron de l'Ugta. «Sidi Saïd dégage, rendez l'Ugta aux travailleurs», «Vous avez trahi les travailleurs», «Allez faire du syndicalisme au FCE», scandaient des centaines de travailleurs, rongés par l'injustice. Les contestataires ont sommé le secrétaire général de quitter la Centrale syndicale et refusent tous les décisions prises par la direction actuelle. «Nous réclamons un congrès extraordinaire pour élire la nouvelle direction qui sera au service des travailleurs et non pas des patrons», a affirmé un représentant de la section syndicale de la Snvi. Les syndicalistes comme un seul homme, exigent le départ du bureau national. Or, Sidi Saïd ne compte pas répondre aux exigences de la base. Il veut lui-même organiser le congrès pour élire une nouvelle direction. Afin d'apaiser les esprits, Sidi Saïd a assuré que la date de la tenue du congrès sera rapprochée. «La commission nationale de préparation du congrès se réunira dimanche prochain demain (Ndlr) pour fixer la date du congrès pour élire une nouvelle direction», a indiqué le patron de la Centrale syndicale. Selon lui, «la réunion de cette commission était prévue le 27 avril prochain, mais elle a été rapprochée grâce à l'avancement des préparatifs du congrès. Autrement dit, le congrès ordinaire de l'Ugta prévu en janvier 2020 sera convoqué au courant de cette année.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha