Accueil |Nationale |

PÉNÉTRANTE À TIZI OUZOU DE L'AUTOROUTE EST-OUEST

Les travaux à l'arrêt depuis un mois

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Ne vous fiez pas aux camions...Ne vous fiez pas aux camions...

Cette pénétrante, une fois réceptionnée, reliera la ville de Tizi Ouzou à l'autoroute Est-Ouest depuis la sortie N° 28 dans la commune de Djebahia dans la wilaya de Bouira.

Le projet de la pénétrante de l'autoroute Est-Ouest, qui est considéré comme l'un des plus importants et les plus coûteux en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou ces deux dernières décennies, est à l'arrêt depuis quatre semaines, a-t-on appris auprès des travailleurs. Pourtant, avant ce débrayage, le rythme de travail au niveau de tous les chantiers de ce projet était formidable. Ce qui augurait d'une fin des travaux imminente. Mais tout semble être compromis à cause de cette grève que les travailleurs considèrent des plus légitimes. Ils ne cessent d'ailleurs de ponctuer leur grève par de nombreuses autres actions de protestation à l'instar d'un rassemblement de protestation observé, hier, dans la ville de Draâ El Mizan. Cette action de protestation a été décidée en guise de dénonciation des poursuites judiciaires dont a fait l'objet un certain nombre de travailleurs de la part de leur employeur, en l'occurrence le groupe algéro-turc ONE (Ozgun, Nurol, Engeoa). Parallèlement à ce sit-in, des centaines d'autres employés ont marqué cette journée par un autre sit-in au chef-lieu de la localité de Lakhdaria dans la wilaya de Bouira. Les travailleurs qui ont comparu devant le tribunal de Draâ El Mizan ont été poursuivis pour le chef d'accusation «d'entrave à la bonne marche du travail sur les chantiers du projet de la pénétrante autoroutière Est-Ouest». Au total, 17 travailleurs sont poursuivis en justice. Sept ont été acquittés dans un premier procès tenu il y a une semaine alors que les 10 autres attendent leur verdict pour aujourd'hui ou demain, a-t-on appris, en outre. Malgré les procès intentés par l'employeur, les travailleurs exerçant sur les chantiers de ce grand et important projet, qui permettra à la wilaya de Tizi Ouzou d'être reliée à l'autoroute Est-Ouest, persistent et signent que leur grève est légale et ne souffre d'aucune anomalie. Les concernés insistent sur le fait que toutes leurs actions de protestation ont été pacifiques et, à aucun moment, ils n'ont eu recours à la force ou à la violence. Il y a lieu de rappeler que plusieurs revendications non satisfaites ont mené les travailleurs en question à l'observation du débrayage. L'une des plus importantes est l'exigence d'un préavis de trois mois de la part de l'employeur pour tout travailleur auquel il est décidé de mettre fin à son contrat. Il est également revendiqué trois mois de salaires pour chaque année travaillée dans le groupe au profit de tout employé licencié. Concernant ces deux points, les travailleurs grévistes se montrent intransigeants et exigent un engagement écrit de la part de la direction du groupe quant à leur satisfaction pour pouvoir ensuite parler de la fin de la grève. Concernant les autres revendications, les grévistes se montrent plutôt souples et font preuve d'une disponibilité à aller vers des négociations qui pourraient s'inscrire dans le temps. Des tractations qui pourront être menées même après la reprise du travail. Il y a lieu de rappeler que ce projet accuse un immense retard tout comme les autres projets en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou à l'instar du stade de 50 000 places. Annoncé depuis 2006, le projet de la pénétrante autoroutière Est-Ouest ne cesse de patiner. Par moments, la cadence des travaux connaît certes une accélération, mais souvent cette dernière est subitement freinée pour de multiples raisons. Cette pénétrante, une fois réceptionnée, reliera la ville de Tizi Ouzou vers l'autoroute Est-Ouest depuis la sortie N° 28 dans la commune de Djebahia dans la wilaya de Bouira. Cette autoroute est d'une longueur de 48 km. Elle traversera les deux wilayas de Tizi Ouzou et Bouira avec un profil de 2 X 3 voies. Elle dispose de 21 viaducs, deux tunnels de 950 m et 710 m traversant les communes de Draâ El Mizan et Ait Yahia Moussa. En plus de 25 km de routes secondaires, cette pénétrante dispose également de sept échangeurs et 37 ouvrages d'art prévus dans la wilaya de Tizi Ouzou.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha