Accueil |Nationale |

BÉJAÏA

Un député FLN démissionne pour rejoindre le Hirak

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font

Elle était, hier, sur toutes les lèvres. On en parlait un peu partout. Le député Abderahmane Dris jette l'éponge et rejoint ses frères qui se battent depuis deux mois pour le changement du système. Abderahmane Dris ne quitte pas seulement le Parlement mais également le parti qui l'a porté à l'APN deux fois de suite. Hier, cet ex-président du barreau de Béjaïa a rejoint ses pairs à Béjaïa. il porte de nouveau sa robe noire pour reprendre sa profession d'origine. «Ma démission a été déposée, il y a près de deux mois. Elle n'a été acceptée que depuis avant-hier. Je ne l'avais pas annoncé, car je ne voulais pas faire dans la publicité. Le bureau de l'APN a mis tout ce temps pour l'avaliser», nous indiquait-il. Ce parlementaire ne participera pas aussi à la réunion du comité central de son parti FLN programmée pour aujourd'hui. En sa qualité de membre à part entière, il ne sera pas à Alger, marquant ainsi et de manière officielle sa liberté de toute activité politique. Abderahmane Dris qui a été élu président du barreau de Béjaïa avant de devenir député deux fois de suite sur la liste du FLN de Béjaïa, donne pour ainsi dire une véritable leçon à ses homologues du FFS, du RCD et les indépendants, qui continuent contre vents et marées à s'accrocher aux privilèges d'un poste décrié par tout un peuple. Abderahman Dris sera remplacé par le suivant sur la liste électorale aux dernières législatives. Il s'agit de Hamid Marouani, ex-président de l'APC de Béjaïa et actuellement élu à l'Assemblée populaire de wilaya de Béjaïa. C'est la deuxième défection parlementaire au sein du Front de Libération nationale si on compte celle de Sid Ahmed Ferroukhi, ancien ministre de l'Agriculture, qui s'était présenté en tant que tête de liste du FLN lors des dernières législatives. Il était en effet le premier à mettre fin à son appartenance au FLN et démissionner de son poste de député, en réaction au mouvement de protestation exceptionnel, mature et unique dans les annales de l'histoire de l'Algérie indépendante.

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha