Accueil |Nationale |

APRÈS AVOIR PASSÉ LA NUIT EN GARDE À VUE

Les frères Kouninef présentés au procureur

Par
Taille du texte : Decrease font Enlarge font
Une foule furieuseUne foule furieuse

Le temps s'est figé, hier, aux alentours du tribunal de Sidi M'hamed...Tout le monde retenait son souffle et les spéculations allaient bon train sur ce qui allait arriver. Tous les regards se sont tournés vers ce tribunal en début d'apres-midi. Dans une ambiance électrique, une foule immense attendait l'arrivée des célèbres «frères Kouninef». Il était 14heures 32 minutes quand les fourgons de la gendarmerie de la section de recherche de Bab Jdid sont arrivés au tribunal. Après avoir passé la nuit en garde à vue, ils ont été présentés, hier, au procureur de la République et conduits au tribunal. Une dizaine d'agents de la section de sécurité du commandement de la Gendarmerie nationale (SSI) et une dizaine d'autres agents de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI) de la Police nationale ont encerclé l'accès du tribunal. «Klitou lablad ya sarakine» «Voleurs, voleurs, vous allez tout payer» «Rendez-nous notre argent», scandaient les milliers de citoyens curieux de voir la fratrie massée dans les fourgons de la gendarmerie, qui arrivait l'un après l'autre. Quatre fourgons sont arrivés avec 11 personnes à l'intérieur. Dans le lot, se trouvaient les quatre frères Kouninef. Les forces de l'ordre qui sécurisaient les alentours du tribunal ont eu du mal à disperser la foule, venue filmer l'arrivée et l'entrée des fourgons dans l'arrière- cour du tribunal. Une scène digne d'un scénario hollywoodien! Le nombre de manifestants a doublé en quelques minutes. La «masse critique» atteinte, une manifestation grandiose s'est enclenchée! A 16heures les agents antiémeute arrivaient aux alentours du tribunal. Selon des témoignages, les quatre protégés du clan présidentiel, les frères Kouninef, Réda, Abdelkader, Tarek-Noa et Karim ont passé la nuit d'avant-hier en garde à vue, avant d'être présentés au procureur de la République de la 5e chambre du tribunal de Sidi M'hamed à Alger.Ils seront, sans surprise, placés sous mandat de dépôt. Pour rappel, les frères Kouninef sont suspectés de non-respect des engagements contractuels dans la réalisation de projets publics, trafic d'influence avec des fonctionnaires publics pour l'obtention de privilèges et détournement de fonciers et de concessions. Ces hommes d'affaires de l'ombre sont sortis au grand public. Sous les projecteurs, leur nom est désormais lié aux affaires de corruption. La foule s'est dispersée dans le calme...en attendant la suite aujourd'hui... Et bien évidemment, l'arrestation d'autres personnes impliquées dans des affaires de corruption. Aujourd'hui, des masques tomberont et de grosses têtes sont sous la loupe de la justice...

Réactions (0)

total :| Affiché :

Réagir à cet article

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha